Ecoutez Radio Sputnik
    Hopital Saint Roch

    Nice: occupation d'un hôpital désaffecté par des Gilets jaunes (images)

    © AFP 2019 VALERY HACHE
    France
    URL courte
    9434

    Dans l'intention d'avoir un lieu pour héberger des SDF et mener des débats sur le RIC et la Constitution, un groupe des Gilets jaunes a investi le 23 décembre le bâtiment d'un hôpital désaffecté du centre-ville de Nice sur la façade duquel ils ont déployé ce jeudi un gilet jaune géant, écrit l'AFP

    Un groupe d'une dizaine de Gilets jaunes est installé depuis le 23 décembre dans un hôpital désaffecté du centre-ville de Nice (Alpes-Maritimes) et dans la soirée de ce jeudi ils ont déployé sur la façade un gilet jaune géant floqué du sigle «RIC», le référendum d'initiative citoyenne, selon l'AFP.

    «Nous sommes entrés dans ces lieux sans voie de faits pour en faire un lieu de débats et de conférences et pour héberger des familles qui dorment à la rue, on n'admet pas qu'ils couchent dehors avec le froid qu'il fait», a expliqué Martial, le «référent médias» de ces Gilets jaunes niçois depuis le perron de l'hôpital Saint-Roch, alors que les forces de l'ordre avaient établi un cordon de sécurité pour empêcher toute nouvelle intrusion.

    Ces Gilets jaunes ont indiqué héberger depuis quelques jours trois familles, dont deux albanaises qui demandent l'asile et qu'ils ont trouvées dormant dans les rues de Nice.

    ​«Ces familles de SDF ont l'eau, l'électricité, elles sont nourries et logées grâce aux gilets jaunes», a indiqué à l'agence ce référent qui appelle «tous les autres gilets jaunes de France à s'approprier, légalement, des lieux désaffectés pour héberger eux aussi des SDF».

    «C'est aussi destiné à devenir un lieu de débats pour faire des ateliers constituants sur le RIC et la Constitution», a souligné à l'AFP un autre Gilet jaune. Des conférences sont également envisagées, notamment avec Etienne Chouard, un intellectuel qui a popularisé chez les Gilets jaunes l'idée du référendum citoyen.

    Ce jeudi soir, selon l'agence, la situation restait toutefois confuse et l'occupation du bâtiment, qui appartient toujours au CHU de Nice, très précaire. Les forces de l'ordre qui ont investi les lieux procédaient sur place, à l'intérieur, à des contrôles d'identité. Les Gilets jaunes, s'ils ne sont pas délogés, espèrent de leur côté pouvoir rester dans le bâtiment «au moins jusqu'à la fin de la trêve hivernale».

    Situé en plein centre-ville, l'hôpital Saint-Roch n'héberge plus, dans l'un de ses ailes, que des services d'odontologie, depuis la construction du nouvel hôpital Pasteur. La municipalité de Nice a prévu de transformer le bâtiment en commissariat réunissant police municipale et police nationale.

    Lire aussi:

    Un incendie ravage l'usine produisant les derniers missiles russes Satan II (vidéo)
    Un scandale de corruption lié à l'ambassade de France au Venezuela pourrait éclater
    Trump salue les déclarations de Poutine sur la Corée du Nord
    Tags:
    gilets jaunes, hôpital, Nice, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik