Ecoutez Radio Sputnik
    Le Palais de l'Elysée

    Sondage: les ministres français atteignent «des niveaux de méconnaissance spectaculaires»

    © Sputnik . Irina Kalashnikova
    France
    URL courte
    38722

    Selon l’enquête Odoxa-Dentsu Consulting, les ministres français apparaissent plus que jamais impopulaires et atteignent «des niveaux de méconnaissance spectaculaires». Entre temps, la plupart des Français sont plus intéressés par l'augmentation du pouvoir d'achat et la baisse des impôts que par les personnalités politiques.

    En ce début d'année, Emmanuel Macron devra retrouver en priorité «la confiance et de la crédibilité auprès des Français» pour 63% d'entre eux, «prouver qu'il est parvenu à baisser les impôts et à améliorer le pouvoir d'achat» (55%) et mettre un terme à la crise des "gilets jaunes"» (48%), selon un nouveau sondage réalisé pour Le Figaro et France Info.

    En effet, l'augmentation du pouvoir d'achat (54%) s'inscrit en tête des priorités des Français, qui veulent également voir «diminuer la pauvreté et la précarité en France» (45%) et «baisser le niveau des impôts et des taxes» (41%).

    La baisse du chômage, régulièrement en tête des préoccupations des Français, est cette fois reléguée au quatrième rang des priorités (32%).

    Avec la crise des Gilets jaunes, la confiance dans le gouvernement s'est effondrée: seuls 25% des Français interrogés se disent «satisfaits» de l'action du gouvernement depuis l'élection d'Emmanuel Macron, soit 15 points de moins qu'en avril. 75% (+16 points) se déclarent en revanche «mécontents».

    D'ailleurs, à peine un Français sur deux peut nommer la ministre de la Justice ou le porte-parole du gouvernement, selon le sondage Odoxa-Dentsu Consulting.

    Pour autant, bien qu'en nette baisse, Jean-Yves Le Drian (34%, —4 points) reste en tête des ministres dont les Français ont une bonne opinion, dans un classement où seule la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, est pointée à la hausse (21%, +4).

    Cette enquête a été réalisée en ligne les 2 et 3 janvier auprès de 1.004 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. La marge d'erreur est estimée entre 1,4 et 3,1 points.

    Lire aussi:

    Deux CRS retrouvés morts en France en quelques heures
    Un avion militaire libyen armé de missiles air-sol viole l’espace aérien tunisien et atterrit en urgence – images
    «Je ne veux pas tuer 10 millions de personnes»: Trump dit qu'il pourrait gagner la guerre en Afghanistan en une semaine
    Tags:
    popularité, pouvoir d'achat, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik