France
URL courte
Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (404)
421042
S'abonner

À l’issue de la réunion du conseil des ministres qui s’est tenu ce vendredi, le porte-parole du gouvernement a qualifié d’«agitateurs» les participants au mouvement des Gilets jaunes. Ses déclarations ont indigné de nombreux internautes.

Le mouvement des Gilets jaunes est «devenu le fait d'agitateurs» voulant «renverser le gouvernement», a déclaré ce vendredi le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, à la sortie du conseil des ministres.

«Depuis les annonces d'Emmanuel Macron, le mouvement dit des Gilets jaunes est devenu pour ceux qui restent mobilisés un mouvement d'agitateurs qui veulent l'insurrection et renverser le gouvernement», a-t-il lancé.

Il estime que «ceux qui appelaient à débattre ne veulent d'ailleurs pas participer au grand débat national». M.Griveaux a également précisé que le Président voulait «aller encore plus loin dans le changement».

«Le Président est revenu sur trois reproches qu'il nous faut entendre: le fait que les choses n'aient pas réellement changé pour beaucoup de nos concitoyens […], le fait qu'il est indispensable de redonner du sens dans un monde où il faut lutter pour ne pas céder à l'immédiateté du moment, et le fait que nous devons aller encore plus loin dans le changement, et être plus radicaux dans notre manière de faire», a-t-il conclu.

Néanmoins, de nombreux internautes ont jugé «provocateurs» les propos du porte-parole du gouvernement.

Certains estiment que le gouvernement n'a pas vraiment compris ce que réclament les Français.

Dossier:
Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (404)

Lire aussi:

Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée visible depuis Paris - images
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Valls ministre des Affaires étrangères? Une note secrète dévoilée par Marianne évoque un possible remaniement
Tags:
gilets jaunes, réformes, Benjamin Griveaux, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook