Ecoutez Radio Sputnik
    Brune Poirson

    Les révélations sur son stage de kung-fu à Shaolin coûtent cher à Brune Poirson

    © AFP 2019 ludovic MARIN
    France
    URL courte
    14420

    Brune Poirson, la secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique a révélé avoir fait un stage de kung-fu à Shaolin, en Chine, une expérience qui l’aide au quotidien en politique. En dépit de tous les mérites d'une telle philosophie, le Net lui a montré en réponse son visage satirique…

    Dans une interview accordée à Libération le 4 janvier, la secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique, Brune Poirson, a annoncé avoir fait un stage de kung-fu à Shaolin, ce qu'elle considère comme un atout dans sa carrière politique.

    «Le kung-fu, c'est apprendre à faire un geste parfait en totale harmonie avec son esprit. Et l'autodéfense en politique, ça peut servir, surtout contre la misogynie et l'arrogance technocratique», conclut-elle.

    Cette expérience lui a permis de perdre «neuf kilos» plaisante-t-elle, mais lui a surtout appris «l'endurance et la rigueur».

    Cette interview n'est pas passée inaperçue du grand public d'Internet. De nombreux internautes n'ont pas manqué l'occasion de plaisanter:

    Auparavant, Mme Poirson avait découvert une photo d'elle sur un profil de l'application de rencontres Tinder et annoncé via Twitter qu'elle allait «engager une procédure judiciaire» pour usurpation d'identité.

    Tags:
    kung-fu, Brune Poirson, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik