France
URL courte
39751
S'abonner

La garde à vue du boxeur pro Christophe Dettinger, qui avait attaqué samedi des gendarmes à Paris, a beaucoup attiré l’attention, notamment du fait qu’il s’est rendu délibérément. Sur la Toile, les internautes réclament ainsi justice face à un autre individu, remarqué pour avoir donné des coups des poings à des civils désarmés, Didier Andrieux.

Après qu'un homme a boxé samedi un gendarme, scène dont les images ont fait le tour des réseaux sociaux et des médias, la police était à la recherche de l'assaillant identifié comme l'ex-boxeur professionnel Christophe Dettinger. Lundi, il s'est livré à la police qui l'a «immédiatement» placé en garde à vue.

Le tweet de Christophe Castaner, dans lequel il annonçait l'autodénonciation de l'ancien sportif de haut niveau, a rapidement attiré plusieurs internautes qui suivaient avec attention le déroulement de l'affaire. Plusieurs personnes ont relié le cas de Christophe Dettinger, qui a frappé à mains nues les gendarmes lors de l'acte 8 des Gilets jaunes, à celui de Didier Andrieux, officier de police, promu au grade de chevalier de la Légion d'honneur, qui avait été filmé à Toulon frappant des civils désarmés.

Nombreux sont ceux qui se sont rappelés de l'affaire Benalla, ressurgie récemment:

Certains ont reproché à la police d'avoir concentré toutes ses forces sur cette affaire, bien que l'homme se soit présenté en fin de compte de lui-même:

Après les faits de samedi, l'homme avait été identifié dimanche par les membres de la Direction opérationnelle des services techniques et logistiques de la préfecture de police de Paris comme le boxeur Christophe Dettinger. Mais son identité n'avait pas été officiellement communiquée.

Dans une vidéo postée sur Facebook, le boxeur a expliqué ses motivations et appelé les Gilets jaunes à poursuivre leurs actions.

Lire aussi:

Une photo de nouveaux élus faisant des doigts d’honneur déclenche un scandale dans l'Oise
Ce légume est le plus utile pour la santé, affirme un docteur russe
Cette escroquerie leur permet de voler près de 190.000 euros à Cdiscount
Tags:
boxeur, Christophe Dettinger, Paris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook