Ecoutez Radio Sputnik
    La police française (image d'illustration)

    Avant de frapper des civils, le policier de Toulon a-t-il aussi été battu? Vidéo ambiguë

    © REUTERS / Charles Platiau
    France
    URL courte
    40443

    La chaîne de télévision France 3 a diffusé une vidéo qui aurait été filmée à Toulon avant que le policier toulonnais Didier Andrieux ne frappe un homme contre le mur pendant une manifestation des Gilets jaunes. Des internautes doutent déjà de la réalité de ces images.

    Diffusant ce mardi une nouvelle vidéo sur l’Acte 8 des Gilets jaunes à Toulon, la chaîne de télévision France 3 compait disculper le commandant de police Didier Andrieux qui avait été filmé en train de boxer des civils, mais ces images ont provoqué une réaction mitigée des internautes.

    Dans ce document vidéo amateur, on peut voir Didier Andrieux casqué au moment où il tente de repousser les Gilets jaunes à coups de poing avant de se retrouver à terre poussé par un manifestant et d'essuyer quelques coups au sol. La scène se déroule au début du tronçon de l'autoroute A50 à Toulon Ouest. Les forces de l'ordre finissent ensuite par se replier.

    Christophe Bass, avocat de M.Andrieux, affirme dans le reportage que ce fragment a été tourné deux heures avant les images que l’on connaît depuis dimanche et qui montrent Didier Andrieux portant des coups à des manifestants au centre de Toulon.

    ​Mais la plupart des commentateurs de la nouvelle vidéo en déduisent que M.Andrieux avait frappé d’autres manifestants avant qu’il ne s’attaque à un homme au centre de Toulon et que cette vidéo ne pourrait donc pas lui servir d’excuse.

    ​Ce que je vois c'est surtout Didier Andrieux qui se prend pour Statham, qui tape en premier et qui récolte ce qu'il sème, cette vidéo lui est encore préjudiciable

    ​Un internaute affirme aussi que M.Andrieux a été le premier à donner des coups de poing.

    ​Certaines personnes reconnaissent que si le policier se trouvait dans une ambiance tendue depuis le début de la journée de samedi et qu’il a lui-même été battu, comme l’indique son avocat, il aurait pu être stressé au moment où il a boxé des civils non armés. Toutefois, ils ajoutent que le stress ne peut pas justifier ses actions violentes.

    ​Les commentateurs sur YouTube se montrent encore plus prudents et notent que des vidéos diffusées depuis samedi étaient toutes des fragments et qu’on ne peut pas comprendre ce qui précédait et suivait ces altercations.

    «L’avocat coupe le début de la vidéo juste pour montrer cette scène. Moi je voudrais bien voir l'intégralité de la vidéo que la police lui a fournie… car cet homme violent à agressé les manifestants pour provoquer cette colère tout simplement…», indique un utilisateur de YouTube.

    Une autre personne se demande aussi quel rapport il y avait entre cette vidéo et les deux ou trois personnes, dont une femme, qu’il a frappées plus tard.

    «Le mec, il cumule du stress donc c'est normal qu’à un moment il baffe des inconnus, il faut que ça sorte quoi. Et puis ensuite on aura une autre vidéo de 10 minutes avant filmée par un amateur et où on voit Andrieux frapper les manifestants qui le frappent à terre ici?» poursuit-il.

    Le commandant divisionnaire de police Didier Andrieux a été le responsable des unités d’ordre public pendant la manifestation des Gilets jaunes du 5 janvier à Toulon. Il fait l'objet d’une enquête après des images le montrant en train de frapper des protestataires. Didier Andrieux affirme connaître l’homme qu'il a frappé au centre de Toulon, «un multirécidiviste qui n'a rien à voir avec les Gilets jaunes», d’après Nice-Matin.

    Le huitième acte des manifestations des Gilets jaunes s'est déroulé le 5 janvier à Paris, ainsi que dans d'autres villes françaises. Dans la capitale, la mobilisation a été émaillée de heurts entre manifestants et forces de l'ordre. D'après le ministre français de l'Intérieur, la mobilisation a rassemblé environ 50.000 personnes à travers la France, contre 32.000 la semaine précédente.

    Lire aussi:

    Le préfet du Var saisit l'IGPN de l'affaire du policier frappant des manifestants à Toulon
    Toulon: le policier frappant des personnes «a agi proportionnellement à la menace»
    C'était «un multirécidiviste»: un policier à Toulon qui a frappé des civils s’explique
    Tags:
    avocat, Internet, réactions, vidéo, police, gilets jaunes, YouTube, Twitter, France 3, Didier Andrieux, Christophe Bass, France, Toulon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik