Ecoutez Radio Sputnik
    Les Gilets jaunes à Paris

    Un «expert» associe le sigle de l’anarchie à l’extrême-droite, puis s’excuse (vidéo)

    © Sputnik . Julien Mattia
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (402)
    922

    Invité le 7 janvier sur le plateau de L’Info du vrai d'Yves Calvi, sur Canal +, le directeur d’études à l’EHESS Michel Wieviorka a confondu le «A entouré d'un cercle» avec «un symbole d'extrême droite» dans les manifestations des Gilets jaunes. Il a présenté ses excuses, mais les internautes ne semblent pas convaincus.

    Le sociologue et directeur d'études à l'EHESS Michel Wieviorka a exposé sur Canal + son avis sur les Gilets jaunes. Selon lui, le mouvement et les violences survenues lors des manifestations correspondraient «davantage à un tropisme politique d'extrême droite qu'à un tropisme d'extrême gauche». Pour illustrer son idée, il a fait référence à des tags vus à plusieurs endroits dans Paris — un «A» entouré d'un cercle — qu'il a qualifiés de «symbole d'extrême droite».

    C'est seulement après que le sociologue s'est souvenu que ce «A» cerclé, pour «Antifa», était un symbole des antifascistes d'extrême gauche radicaux, parfois même anarchistes, ennemis jurés de l'extrême droite sous toutes ses formes.

    Le lendemain matin, il a présenté ses excuses et ses regrets «à ceux que cette erreur a pu blesser ou indigner», affirmant que l'erreur était humaine, mais comme on dit: «parole jetée prend sa volée».

    M.Wieviorka a été entendu et ceux qui avaient été «blessés ou indignés» n'ont pas tardé à réagir, faisant parfois même preuve d'un manque de tolérance.

    ​Et il y a eu aussi les méchants.

    ​Dans son tweet d'excuses, M.Wieviorka a également fait savoir que l'animateur du plateau Yves Calvi se ferait «l'écho de ces excuses».
    Encore un qui en aura évidemment plein le dos.

    Rappelons que Sylvain Boulouque, invité de BFM TV et présenté comme spécialiste des mouvements sociaux, a commenté le 3 décembre des images de Gilets jaunes issues d'un reportage sur la présence de l'extrême-droite dans ce mouvement et a fondé ses dires sur un drapeau qu'il a identifié comme royaliste.

    Sauf que l'emblème affiché était en fait le drapeau de la Picardie. 

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (402)

    Lire aussi:

    L’humoriste proche de Macron Yassine Belattar a été placé en garde à vue
    Plusieurs Roms lynchés dans les banlieues de Paris pour des fausses rumeurs (vidéos choc)
    Souveraineté d’Israël sur le Golan: Riyad commente la décision de Trump
    Tags:
    extrême-gauche, extrême-droite, École des hautes études en sciences économiques (EHESE), Michel Wieviorka, Paris
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik