France
URL courte
918
S'abonner

Deux sapeurs-pompiers sont décédés suite à l’explosion de gaz à Paris, a déclaré le ministre français de l'Intérieur Christophe Castaner alors qu’auparavant il avait fait état de quatre morts.

L'explosion de gaz survenue ce samedi matin rue de Trévise, dans le 9e arrondissement de Paris, a fait deux morts parmi les sapeurs-pompiers dépêchés sur les lieux, a annoncé le ministre français de l'Intérieur Christophe Castaner. Exprimant ses condoléances aux familles des victimes, le ministre de l'Intérieur a fait état de deux morts parmi les membres de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris, de 10 personnes en urgence absolue dont un pompier et de 37 personnes en urgence relative.

Plus tôt, le ministre de l'Intérieur avait annoncé qu'il s'agissait de quatre morts dans l'explosion, dont deux pompiers.

Auparavant, le commandant Éric Moulin des sapeurs-pompiers de Paris avait fait état de 12 personnes en urgence absolue et de 24 personnes dans un état plus léger. Selon lui, le pronostic vital était engagé pour deux pompiers et trois personnes civiles.

Une forte explosion s'est produite vers 09h00 au 6 rue de Trévise, où se trouve une boulangerie, dans le 9e arrondissement de Paris. L'explosion était «certainement liée à une fuite de gaz d'origine manifestement accidentelle avec des poches de gaz qui ont explosé», a déclaré le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, qui s'est rendu sur place, tout comme le Premier ministre Édouard Philippe, la maire de Paris Anne Hidalgo et le procureur de Paris Rémy Heitz.

Lire aussi:

«Je vais te venger»: la promesse de la femme du chauffeur tabassé jusqu’à la mort cérébrale à Bayonne
Renaud sort une chanson surprise où il défend le Pr Raoult - vidéo
«Lâches», «sans-c***lles»: Brigitte Bardot s’en prend au gouvernement et se dit «écœurée» par l’état de la France
Le directeur du FBI désigne le pays qui représente «la plus importante menace» pour les USA
Tags:
morts, explosion, gaz, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook