Ecoutez Radio Sputnik
    Le recours à la stérilisation volontaire en France pour «sauver le monde» divise (image d'illustration)

    Le recours à la stérilisation volontaire en France pour «sauver le monde» divise

    CC0 / 4144132
    France
    URL courte
    21517

    Dans un article récemment publié sur le site Vice Magazine, plusieurs hommes et femmes français font part de leur décision de ne pas procréer à cause de la situation écologique dans le monde et affirment s’être fait volontairement stériliser ou considérer cette possibilité. Un «suicide génétique», estiment de nombreux internautes.

    Soucieux de répondre aux urgences écologiques et aux autres défis du monde actuel, plusieurs Français ont choisi de renoncer définitivement à la possibilité d'avoir des enfants, lit-on sur le site Vice Magazine. Pour cela, ces personnes ont fait le choix d'une contraception irréversible.

    Par exemple, Sylvain, 34 ans, entend recourir à la vasectomie. Pour lui, l'augmentation de la population mondiale de 1,6 milliard d'habitants en 1900 à près de 8 milliards actuellement a eu lieu «uniquement parce que l'Homme a trouvé comment exploiter des énergies fossiles en masse».

    Selon Florence, jeune femme âgé de 24 ans, qui s'est fait ligaturer les trompes en avril dernier, «faire des enfants est devenu un choix égoïste à mon sens».

    Lou, jeune homme de 27 ans, ayant opté pour la vasectomie en février dernier, estime qu'«on va très rapidement manquer de ressources» et il n'a pas donc envie d'«avoir à gérer l'éducation d'un enfant dans cette situation».

    Dans la foulée, de nombreux commentaires ont inondé les réseaux sociaux.

    ​Nombreux sont les internautes à avoir qualifié cette décision de «suicide d'une civilisation».

    Lire aussi:

    «L'Iran a fait une très grosse erreur»: Trump réagit à la destruction du drone US par les militaires iraniens
    L'Iran sera-t-il frappé par les USA? «Vous le saurez bientôt», lance Trump
    Téhéran réagit aux déclarations américaines et se dit prêt à faire face à «toute sorte d'agression»
    Tags:
    écologie, réaction du Net, défis, enfants, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik