France
URL courte
20602
S'abonner

Toujours recouvertes d’une couleur argentée, vêtues de vestes rouges laissant apparaître leurs seins, des Mariannes sont descendues ce dimanche dans les rues de Lille qui accueillait l’acte 10 des Gilets jaunes. Après leur participation en décembre à Paris, les femmes changent de peau, se dessinent de fausses ecchymoses et se mettent des bandages.

Un mois après leur apparition dans les rues de Paris lors de la manifestation des Gilets jaunes du 15 décembre 2018, plusieurs Mariannes ont participé à l'acte 10. Cette fois, elles sont descendues dans les rues de Lille en s'étant volontairement enlaidies.

Toujours silencieuses, avec visages et poitrines recouverts d'une couleur argentée, les Mariannes ont élargi l'éventail de leurs moyens d'expression.

Ces femmes se sont ainsi peint de fausses blessures et des hématomes sur le corps. Certaines avaient des bandages, d'autres ont préféré porter un bras en écharpe ou se mettre une atelle à une jambe.

Pour le dixième samedi consécutif, les Gilets jaunes sont descendus dans les rues un peu partout en France dans un contexte de tensions toujours vives deux mois après le premier rassemblement du mouvement. Selon le dernier bilan de l'Intérieur français, 84.000 manifestants ont pris part à travers toute la France à la 10e édition de la manifestation nationale.

Lire aussi:

La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
En marche vers une nouvelle crise? La dette des entreprises explose... et est de moins bonne qualité
Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
Tags:
Marianne, Lille, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook