Ecoutez Radio Sputnik
    Benjamin Griveaux

    «Un toit pour Griveaux!»: une cagnotte pour le porte-parole du gouvernement récolte 20 EUR

    © AFP 2019 ludovic MARIN
    France
    URL courte
    17434

    Après que le porte-parole du gouvernement français a confié que son salaire mensuel de 7.900 euros n’était pas suffisant pour acheter un appartement à Paris, quelques cagnottes en ligne ont été lancées sur la plateforme Leetchi. Celle qui a connu le plus de succès n’a récolté qu’une somme assez modeste.

    «Pour que Benjamin Griveaux soit enfin propriétaire», «Pour permettre à Benjamin Griveaux de s'acheter un duplex de 300 m2», «Cagnotte pour aider Benjamin Griveaux à se payer un appartement à Paris»… Après une cagnotte ouverte pour les policiers blessés lors des manifestations et celle en soutien au boxeur Dettinger, quelques cagnottes en ligne, évidemment ironiques, ont été lancées à la suite des propos de Benjamin Griveaux, pour l'aider à acheter un appartement à Paris.

    «Nous avons le devoir de nous mobiliser pour soutenir notre secrétaire d'État. Un toit pour Griveaux!»

    L'une d'entre elles, la plus consultée, intitulée «Un toit pour Griveaux», n'a pourtant récolté dimanche après-midi que 20,35 euros (41 participations).

    Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a avoué vendredi, dans une interview accordée à Brut, que son salaire mensuel de 7.900 euros nets n'était pas suffisant pour acheter une voiture ou un appartement à Paris… mais qu'il tenait bon et ne se plaignait pas.

    Dimanche matin, il est revenu sur ses propos sur Europe 1: «Je gagne très bien ma vie et je ne me plaindrais jamais, que les choses soient bien claires». Le porte-parole du gouvernement explique qu'il voulait par cette déclaration initiale mettre en avant les prix de l'immobilier à Paris.

    Lire aussi:

    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Une opération du Raid à l’opéra de Nantes où le concert d'une chanteuse iranienne était prévu
    Une quarantaine de morts lors de l'attaque de deux villages au Mali
    Tags:
    cagnotte, Benjamin Griveaux, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik