France
URL courte
6220
S'abonner

La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) a déclaré avoir infligé une amende de 50 millions d'euros à Google accusant ce dernier de ne pas informer d’une manière assez claire ses utilisateurs sur l'exploitation de leurs données personnelles.

Reprochant à la société Google qu’elle ne fournisse pas suffisamment d’informations liées à l’exploitation des données personnelles de ses utilisateurs, la CNIL a dit avoir infligé une amende de 50 millions d’euros à l’entreprise américaine.

«Nous ne nions pas que Google informe» l'utilisateur qui ouvre un compte de l'exploitation qui sera faite de ses données, a expliqué à l'AFP Mathias Moulin, le directeur de la protection des droits et des sanctions à la CNIL.

«Mais l'information n'est pas aisément accessible, elle est disséminée dans différents documents» que l'internaute ne prendra jamais le temps de consulter, a-t-il indiqué.

La CNIL est donc la première instance de régulation européenne à imposer des sanctions contre Google en recourant aux dispositions du règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD). Ce dernier est entré en vigueur le 25 mai.

Lire aussi:

«C'est n'importe quoi!»: l’exécutif dément les dates du déconfinement annoncées en direct par Hanouna
La France passe la barre des 10.000 décès et enregistre 518 nouveaux cas graves de Covid-19
«Aphrodisiaque», la viande de chien est réservée aux hommes, dans le nord du Togo
Covid-19: en Afrique, inquiétudes et amalgames sur les intentions de la France
Tags:
internautes, exploitation, informations, Internet, Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) française, Google, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook