France
URL courte
Mouvement des Gilets jaunes après 10 semaines de mobilisation (144)
9271
S'abonner

Plus de 1,6 million de vues en moins de deux jours: le rappeur toulousain D1ST1 a fait le buzz sur Facebook, avec une vidéo réalisée au sein d'une manifestation des Gilets jaunes et montrant affrontements avec les forces de l'ordre, lacrymos et barricades en feu. C’est le premier tube sur ce thème à être tourné en plein cœur des évènements.

Le dernier clip du rappeur toulousain D1ST1, au titre «Gilets jaunes», a cartonné sur Facebook et a été repris sur d'autres réseaux sociaux.

La vidéo, réalisée pendant les manifestations à Toulouse et postée le 20 janvier, au lendemain de l'acte 10 des Gilets jaunes, avait été visionnée plus de 200.000 fois rien qu'en quelques heures.

«La rage du peuple, je la vois tous les samedis. On a plus un franc pour pouvoir remplir un caddie», martèle le chanteur au milieu des affrontements avec les forces de l'ordre, des gaz lacrymogènes et des barricades en feu.

Le clip, tourné en mode vertical, adapté à l'usage sur smartphone, est une œuvre collective de D1ST1 et de NFCA Media, une agence de communication créative toulousaine qui couvre, entre autres, le mouvement des Gilets jaunes sur sa page Facebook.

Le clip de rap, tourné au milieu des manifestants sur fond de barricades, a été apprécié par les internautes, après d'autres vidéos sur les Gilets jaunes qui avaient multiplié les vues sur les réseaux sociaux, comme notamment celles de Kopp Johnson, D.Ace, La Cagoule.

Dossier:
Mouvement des Gilets jaunes après 10 semaines de mobilisation (144)

Lire aussi:

Six touristes français tués dimanche au Niger par des hommes armés
Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
L'explosion à Beyrouth a engendré un cratère de 43 mètres de profondeur - images
Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Tags:
réseaux sociaux, rap, manifestation, gilets jaunes, vidéo, musique, clip, D1ST1 (rappeur), Toulouse, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook