Ecoutez Radio Sputnik
    Gilets jaunes

    «Macron démission»: le mouvement des Gilets jaunes se serait-il propagé aux écoliers?

    © AFP 2019 FRANCOIS LO PRESTI / AFP
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes après 10 semaines de mobilisation (144)
    8451
    S'abonner

    Inspirés par la mobilisation des Gilets jaunes qui dure depuis le 17 novembre dernier, les enfants emboîtent parfois le pas aux adultes et cherchent à s'identifier aux manifestants. En scandant notamment «Macron démission», comme l'avaient fait au début du mois de décembre certains Gilets jaunes en présence du Président de la République.

    Le mouvement des Gilets jaunes semble s'ancrer de plus en plus profondément dans le quotidien de tous les Français. Aussi bien grands que petits. Après que les écoliers ont remplacé les traditionnels «gendarmes» et «voleurs» par des «manifestants» confrontés aux «CRS», il semble que la popularité du mouvement gagne du terrain.

    À en juger notamment par la vidéo d'un internaute qui a filmé et posté sur les réseaux cette scène où de nombreux enfants crient «Macron démission» dans la cour de leur école.

    Ce nouveau refrain à la mode dans les cours de récréation ferait-il référence à la chanson «Gilet jaune» interprétée par Kopp Johnson?

    «On entend des “Macron démission” à longueur de journée dans la cour, et même en classe», avait précédemment indiqué, citée par l'AFP, une professeur de CE1.

    «On a été obligés d'interdire ces chants, en leur expliquant qu'ils n'avaient pas à dire cela, qu'ils n'étaient pas encore électeurs», avait-elle ajouté.

    Au début du mois de décembre, des Gilets jaunes avaient scandé «Macron démission» en présence du Président de la République. Des journalistes suggèrent que ce phénomène se produit du fait que quand les adultes discutent à la maison des actualités, les enfants, curieux de nature, écoutent et répètent ce que leurs parents ont dit.

    Face à la taxe sur les prix du carburant, de nombreux Français sont descendus dans les rues depuis le 17 novembre 2018. Les mobilisations des Gilets jaunes ont régulièrement dégénéré en affrontements entre manifestants et forces de l'ordre. Ces dernières ont souvent eu recours aux gaz lacrymogènes, à des grenades de désencerclement ou assourdissantes ainsi qu'à des tirs de lanceurs de balle de défense (LBD).

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes après 10 semaines de mobilisation (144)
    Tags:
    gaz lacrymogènes, émeutes, taxe carbone, chanson, réseaux sociaux, internautes, manifestation, gilets jaunes, AFP, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik