Ecoutez Radio Sputnik
    Alexandre Benalla

    Benalla aurait avoué la «perte» d'un de ses passeports et d'une carte d'accès à l'Elysée

    © AP Photo / Christophe Ena
    France
    URL courte
    Affaire Benalla (194)
    22733
    S'abonner

    Alexandre Benalla aurait avoué la «perte» d'un de ses passeports et d'une carte d'accès à l'Elysée qu'il n'aurait donc pas rendus, d'après RTL.

    L'ancien conseiller d'Emmanuel Macron, Alexandre Benalla, qui a été licencié pour avoir procédé à des interpellations violentes le 1er mai 2018 à Paris, aurait «perdu» l'un de ses passeports de service et une carte d'accès à l'Elysée. Il l'aurait avoué mercredi à la gendarmerie de Verneuil d'Avre et d'Iton, dans l'Eure, a annoncé vendredi RTL.

    Il n'aurait donc pas rendu tous les papiers requis, note RTL.

    D'après la radio, l'avocate de M.Benalla, Jacqueline Laffont, a refusé de commenter cette information, indiquant que «cela faisait partie de l'instruction judiciaire».

    Mis une troisième fois en examen le 18 janvier, M.Benalla avait été une seconde fois auditionné par la commission des lois du Sénat trois jours plus tard. Il avait notamment été interrogé sur les conditions d'obtention de quatre passeports, dont deux de service. Il aurait restitué l'un d'eux au début de l'année 2019.

    Cette audition intervenait après l'ouverture le 29 décembre 2018 par le parquet de Paris d'une enquête préliminaire, notamment pour «abus de confiance» et «usage sans droit d'un document justificatif d'une qualité professionnelle» à la lumière des révélations faites par Mediapart sur les voyages qu'Alexandre Benalla avait effectués avec ses passeports diplomatiques après son licenciement.

    Dossier:
    Affaire Benalla (194)
    Tags:
    gendarmerie, carte d'accès, perte, passeports, enquête, palais de l'Élysée, RTL, Jacqueline Laffont, Alexandre Benalla, Eure, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik