Ecoutez Radio Sputnik
    Edouard Philippe

    «Ça me hérisse»: Philippe s’oppose au RIC et s’attire les foudres des internautes

    © AP Photo / Christophe Ena, Pool
    France
    URL courte
    25528

    Le Premier ministre s’est opposé vendredi lors de son intervention à Sartrouville au concept de référendum d'initiative citoyenne (RIC). Selon lui, le référendum d'initiative partagée est un dispositif plus respectueux «de la démocratie». De nombreux internautes ne semblent pas partager son avis.

    Lors d'une réunion organisée vendredi à Sartrouville (Yvelines) dans le cadre du grand débat national, Édouard Philippe a fait part de son opposition au référendum d'initiative citoyenne (RIC) revendiqué par les Gilets jaunes.

    «Si je voulais le dire en une formule, je dirais que le RIC, ça me hérisse», a-t-il lancé.

    Néanmoins, il n'a pas complétement réfuté l'idée de référendum.

    «Cela ne veut pas dire que je suis contre le référendum, mais je ne suis pas pour le RIC tel qu'il est souvent présenté», a ajouté le Premier ministre en plaidant ensuite pour le référendum d'initiative partagée.

    Ce dernier dispositif déjà prévu par la Constitution permet d'organiser un référendum sur un projet de loi, selon des conditions très strictes. Le texte doit être déposé par au moins un cinquième des membres du Parlement, soit au moins 185 députés ou sénateurs, puis recueillir le soutien d'au moins un dixième des électeurs, soit 4,5 millions de personnes environ, avant d'être soumis au vote de l'ensemble des électeurs.

    En qualifiant cette procédure de «plus respectueuse de la démocratie», M.Philippe a toutefois reconnu qu'«aujourd'hui le seuil est très haut».

    De nombreux internautes ont dénoncé les propos du Premier ministre en mettant en cause sa vision de la démocratie.

    ​​​Certains ont ironisé sur les déclarations du Premier ministre.

    ​Néanmoins, d'autres se sont dit d'accord avec le Premier ministre.

    Lire aussi:

    Les derniers mots des pilotes du Boeing 737 MAX de Lion Air révélés par les boîtes noires
    La France au seuil d’une révolution? Le sondage alarmant de l’Ifop
    Gilets jaunes: l’armée sera déployée samedi pour sécuriser des bâtiments
    Tags:
    grand débat, démocratie, référendum, Édouard Philippe, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik