Ecoutez Radio Sputnik
    Christophe Castaner, file photo.

    Castaner condamne les «violences» «des casseurs camouflés en gilets jaunes»

    © Sputnik . Irina Kalashnikova
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes après 10 semaines de mobilisation (144)
    35238

    Dans un message publié sur son compte Twitter ce samedi en début de soirée, le ministre français de l’Intérieur Christophe Castaner a condamné les violences et les dégradations qui ont été commises en France lors de l'acte 11 des manifestations par des casseurs portant des gilets jaunes.

    Commentant les violences qui se sont produites en France ce samedi lors de l'acte 11 de la mobilisation des Gilets jaunes, Christophe Castaner en a rejeté la responsabilité sur des casseurs qui se sont fait, selon lui, passer pour des manifestants.

    «Je condamne avec la plus grande fermeté les violences et dégradations commises ce samedi encore, à Paris comme en province, par des casseurs camouflés en gilets jaunes», a-t-il écrit sur son compte Twitter.

    En ce dernier week-end de janvier, les Gilets jaunes se rassemblent à travers toute la France pour la 11e semaine consécutive. À Paris, les manifestants se sont divisés en quatre défilés déclarés en préfecture, dont trois devaient rejoindre la Bastille, depuis les Champs-Élysées, la place de la Nation et l'Hôtel de ville d'Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne).

    Certains chefs du mouvement ont également appelé à participer de 17h00 à 22h00 à une «nuit jaune», elle aussi déclarée, sur la place de la République, là où s'étaient déroulés les rassemblements citoyens de Nuit debout en 2016.

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes après 10 semaines de mobilisation (144)

    Lire aussi:

    Ce successeur franco-hispano-allemand du Rafale a été dévoilé au Salon du Bourget (images)
    Attaque contre la Russie: le New York Times met en garde Trump après ses accusations de «haute trahison»
    Les États-Unis envisagent officiellement le recours à la force militaire contre l’Iran
    Tags:
    gilets jaunes, Christophe Castaner, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik