France
URL courte
2333
S'abonner

Deux groupes de Mariannes, comme d’habitude portant des vestes rouges, sont apparus le 26 janvier dans les rues de Lille et de Dijon dans le cadre de l’acte 11 des Gilets jaunes. Certains ont fait remarquer que les femmes s’étaient encore plus enlaidies que la dernière fois, quand elles s’étaient peint sur le corps de faux hématomes.

La troisième apparition des Mariannes depuis le début de la mobilisation des Gilets jaunes a eu lieu ce samedi à Dijon et de nouveau à Lille. Elles marchaient en tête des cortèges de manifestants, selon les médias régionaux.

Portant toujours des vestes rouges qui laissaient apparaître leurs seins nus recouverts d'une couleur argentée, les femmes étaient cette fois masquées. Certains internautes ont décrit des Mariannes «de plus en plus amochées».

À Lille, les manifestantes portaient sur le dos des pancartes sur lesquelles on pouvait lire: «Marianne a le sein nu parce qu'elle nourrit le peuple, elle n'est pas voilée parce qu'elle est libre! C'est ça la république!». Comme l'indiquent des médias et comme en témoignent des utilisateurs des réseaux sociaux, certains ont qualifié cette phrase d'islamophobe, alors que d'autres y ont vu «l'emprise de l'extrême droite sur le mouvement».

Selon un témoignage, à un moment donné, les Mariannes présentes à Lille ont été fouillées par les forces de l'ordre. Geste qui a provoqué l'indignation de certains:

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Une pitbull enceinte se lance dans un combat mortel avec un cobra pour sauver ses maîtres – vidéo
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Expulsée d’un sauna à cause de son maillot de bain jugé «inapproprié», elle soupçonne une autre raison – photo
Tags:
Marianne, Dijon, Lille, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook