France
URL courte
Mouvement des Gilets jaunes après 10 semaines de mobilisation (144)
55587
S'abonner

Le Président français a déclaré, dimanche au Caire, prendre au sérieux le grand débat national qui vise à résoudre la crise des Gilets jaunes. Néanmoins, de nombreux internautes ont des doutes concernant l’efficacité de ce dispositif.

En déplacement en Égypte, Emmanuel Macron a promis dimanche de tirer des conséquences profondes du grand débat national, censé trouver une solution à la crise des Gilets jaunes.

«Je le prends très au sérieux. Je ne sais pas ce qu'il donnera […] J'en tirerai des conséquences profondes», a-t-il déclaré à la presse.

Selon lui, la réponse à la crise consistera en «des décisions très profondes dans différents champs» et «pas uniquement telle ou telle mesure technique».

«Je le vois comme une nouvelle étape de la transformation du pays», a-t-il ajouté.

Le Président de la République a précisé que le grand débat national, lancé le 15 janvier, visait à «donner un cadre aux colères et contestations».

De nombreux internautes ont toutefois remis en cause les intentions du gouvernement français.

​​Certains s'en sont pris au grand débat national qui, selon eux, n'est qu'une «campagne électorale» d'Emmanuel Macron.

​Le chef de l'État a proposé un grand débat national consacré à quatre sujets — la fiscalité, l'organisation de l'État, la transition écologique et la citoyenneté — en réponse au mouvement des Gilets jaunes, qui agite la France depuis novembre 2018. Le grand débat débutera le 15 janvier pour se dérouler jusqu'au 15 mars.

Dossier:
Mouvement des Gilets jaunes après 10 semaines de mobilisation (144)

Lire aussi:

Attentat de Nice: «c’est le début de la guerre civile en France»
Attaque au couteau à Notre-Dame de Nice, trois victimes dont deux égorgées
Un automobiliste fonce sur une foule en Allemagne, un mort et des blessés
L'identité de l'auteur de l'attaque à Notre-Dame de Nice établie
Tags:
grand débat, gilets jaunes, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook