France
URL courte
1496137
S'abonner

Près de 130 djihadistes français détenus dans des camps en Syrie, sous surveillance kurde, retrouveront prochainement leur sol natal pour y être jugés. Castaner a justifié cette mesure en indiquant que «ce sont des Français avant d’être des djihadistes.»

Près de 130 djihadistes français détenus en Syrie seront rapatriés en France dans les prochaines semaines pour être jugés, annonce la chaîne d'information BFMTV, se référant à des sources concordantes.

Selon la chaîne de télévision, les autorités françaises, de peur de perdre la trace de ces hommes suite au retrait des troupes américaines en Syrie, et en raison de l'instabilité qui règne dans le pays, préfèrent rapatrier ces djihadistes pour les juger.

Les rapatriements se feront par avion. Ces hommes seront tous arrêtés et poursuivis dès leur arrivée en France. Le ministre de l'Intérieur souligne d'ailleurs que «ce sont des Français avant d’être des djihadistes.»

​La nouvelle n'a pas tardé à faire réagir des hommes politiques comme des internautes. Les uns mettant en doute la nécessité du rapatriement des djihadistes. 

​Les autres mettent en garde contre les conséquences de la démarche proposée par Castaner.

Lire aussi:

Une attaque au couteau dans le centre-ville de Nice, un mort et des blessés signalés
Un million de Français sont actuellement porteurs du virus, estime Olivier Véran
Le Kremlin réagit après les piques de Kadyrov contre Macron
La Turquie promet une riposte après la caricature d'Erdogan dans Charlie Hebdo
Tags:
retrait des troupes, rapatriement, djihadisme, Christophe Castaner, Syrie, France, Irak, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook