France
URL courte
Mouvement des Gilets jaunes après 10 semaines de mobilisation (144)
31166
S'abonner

À Nice, six Gilets jaunes ont décidé de régler leurs amendes avec une brouette remplie de pièces, selon la presse française. Pour des raisons de sécurité, les employés du centre des impôts, où les manifestants se sont rendus, ne les ont pas laissé entrer.

Voulant se débarrasser de leurs deux amendes pour un montant de 350 euros datant du 1er décembre, six membres du mouvement des Gilets jaunes ont opté pour les pièces en cuivre comme moyen de paiement. Ils les ont transportées au centre des impôts de Nice dans une brouette, signalent des médias français.

​Les bureaux ont été fermés deux heures supplémentaires à cause d'un «risque d'envahissement ou de blocage du service», comme l'a précisé à Nice-Matin un porte-parole de la Direction départementale des finances publiques.

«Il y avait un risque d'envahissement ou de blocage du service. Avant l'ouverture, le chef de service a évalué la situation. Puis, il a avisé la direction qu'il avait décidé de ne pas ouvrir, afin de garantir la sécurité des agents.»

Selon des médias français, les deux Gilets jaunes qui poussaient la brouette sont arrivés en train de Cantaron. Ils ont par la suite rejoint les quatre autres qui les attendaient sur place dès 8 heures.

Dossier:
Mouvement des Gilets jaunes après 10 semaines de mobilisation (144)

Lire aussi:

La France rappelle ses ambassadeurs à Washington et Canberra pour consultations
Zemmour détourné en Zob: une présentatrice de France Inter se moque et provoque un tollé
Les talibans conseillent «au jeune Président français» de «ne pas être trop impulsif»
Fabrice Di Vizio raccroche: «On est arrivés à un niveau de haine sociale que je ne sais plus gérer»
Tags:
France, Nice, gilets jaunes, amende, paiement, impôt
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook