Ecoutez Radio Sputnik
    Christophe Castaner

    Volte-face? En 2016, Castaner préconisait la déchéance de nationalité pour les djihadistes

    © Sputnik . Irina Kalashnikova
    France
    URL courte
    23224

    En 2019, Christophe Castaner justifie le rapatriement des djihadistes français, en indiquant que «ce sont des Français avant d’être des djihadistes». Pourtant, en 2016, il plaidait en faveur de la déchéance de nationalité pour toutes les personnes condamnées pour terrorisme…

    Après que le ministre français de l'Intérieur a confirmé le rapatriement de djihadistes français en Syrie, une déclaration contradictoire de 2016 de Christophe Castaner a ressurgit sur les réseaux sociaux. Alors député PS des Alpes-de-Haute-Provence, il préconisait la déchéance de nationalité pour toutes les personnes condamnées pour terrorisme.

    «Dans l'absolu, il faudrait pouvoir déchoir tout auteur d'un crime terroriste de la nationalité française», avait-il déclaré début 2016 sur Europe 1.

    Or, ces propos sont à l'exact opposé de la récente déclaration du ministre, lequel a justifié le retour de 130 djihadistes en France, en justifiant que «[c'étaient] des Français avant d'être des djihadistes.»

    Près de 130 djihadistes français détenus dans des camps en Syrie, sous surveillance kurde, retrouveront prochainement leur sol natal pour y être jugés, en raison du retrait des États-Unis et de l'instabilité dans la région, a annoncé BFM TV le 29 janvier. Les rapatriements se feront par avion. Ils seront tous incarcérés et poursuivis en justice dès leur arrivée en France.

    Tags:
    djihadisme, Christophe Castaner, Syrie, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik