France
URL courte
Tentative de coup d'État au Venezuela (212)
64569
S'abonner

Intervenant à l’Assemblée nationale, Jean-Yves Le Drian a exposé la position française sur une nouvelle élection présidentielle au Venezuela, affirmant que la France ne visait qu’à soutenir le peuple vénézuélien dans ses aspirations.

À l'Assemblée nationale, le ministre des Affaires étrangères a déploré le fait que le Président Maduro s'opposait à une nouvelle élection présidentielle, et a exprimé le souhait que l'initiative soit prise par Juan Guaido.

«La France ne peut que soutenir le peuple vénézuélien dans ses aspirations. C'est la raison pour laquelle nous avons demandé (…) à ce que l'annonce d'élection présidentielles régulières, vérifiées par la communauté internationale puisse être décidée par le Président Maduro», a signalé Jean-Yves Le Drian.

«Il semble qu'il s'y oppose. Dans ce cas nous souhaitons que ce soit le président Guaido qui prenne cette initiative», a-t-il poursuivi.

M.Le Drian a ajouté que la même chose était demandé par l'Union européenne, dont les ministres des Affaires étrangères se réuniront à Bucarest pour «vérifier les suites à donner à la non-réponse du Président Maduro».

«Nous souhaitons aussi que la solution soit démocratique, pacifique, négociée. Et l'Union européenne est tout à fait disposée à jouer l'interface pour permettre que cette solution ait lieu», a conclu le ministre.

Ses propos ont étonné des internautes.

D'aucuns ne comprennent pas pourquoi on dit aux Italiens de ne pas s'ingérer dans les affaires françaises alors qu'on s'immisce dans celles du Venezuela.

D'autres signalent que la France n'a pas de légitimité sur le déroulement des élections au Venezuela, qui n'est pas sa colonie.

Quelqu'un a proposé de refaire la présidentielle en France.

Ce résumé se passe de commentaires superflus:

De même que celui-ci:

L'opposant Juan Guaido, renvoyé le 22 janvier du poste de président de l'Assemblée nationale vénézuélienne sur décision de la Cour suprême, s'est autoproclamé le lendemain «Président en exercice» du pays et a prêté serment pendant une manifestation à Caracas. Donald Trump l'a reconnu comme «Président par intérim».

Six pays européens, à savoir l'Espagne, la France, l'Allemagne, le Royaume-Uni, le Portugal et les Pays-Bas, ont donné à Nicolas Maduro jusqu'au 3 février pour convoquer des élections, faute de quoi ils reconnaîtront Juan Guaido comme Président.

Dossier:
Tentative de coup d'État au Venezuela (212)

Lire aussi:

Macron avait chargé Sarkozy de transmettre une lettre secrète à Carlos Ghosn
Elle promène son chien et tombe sur un lionceau près de Perpignan – photo
Une histoire d’amour coûte la vie à un jeune Marocain
Un chat se réveille confus entre les pattes d’un golden retriever – vidéo
Tags:
élection présidentielle, Juan Guaido, Nicolas Maduro, Jean-Yves Le Drian, Venezuela
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik