France
URL courte
1228
S'abonner

Mercredi, à Bastia, un sexagénaire a tué une personne et en a blessé cinq autres avant de se donner la mort. Le parquet de la République de Bastia a annoncé que l’attaquant se serait ainsi vengé du chien des voisins, l’animal ayant mordu sa compagne il y a plus de cinq ans.

Armé d'un fusil de chasse et d'un cutter, un homme âgé d'une soixantaine d'années a attaqué mercredi ses voisins à Bastia, en Corse.

Condamné auparavant pour violences volontaires avec arme et menace de mort, le forcené a tué une personne et en a blessé cinq autres, dont un policier qui se trouve actuellement à l'hôpital.

L'homme s'est ensuite retranché pendant plusieurs heures chez lui, avant de se donner la mort en se tirant une balle dans la tête. Son corps a été retrouvé par le Raid, lors de l'opération d'intervention dans l'immeuble.

«Il a tenté de tirer sur une dizaine de personnes en tout», a affirmé la procureure de la République de Bastia, Caroline Tharot.

La magistrate a en outre parlé du mobile de l'attaquant, évoquant un différend qui «aurait opposé le mis en cause, M.Joseph Orsoni, à un de ses voisins, un contentieux qui remonte à cinq ou six ans au sujet d'un chien. Il semblerait que le chien de M. Orsoni ait mordu la compagne» de ce voisin.

Les enquêteurs ont écarté les pistes terroriste et liée au banditisme.

Lire aussi:

Coronavirus, en continu: le pic en Île-de-France prévu vers le 6 avril
Peut-on craindre un retour du Covid-19 après la pandémie actuelle? Un virologue répond
Les autorités ont «menti» sur l’inutilité des masques pour «une bonne cause», estime une journaliste
Tags:
fusil, blessés, morts, fusillade, attaque, Bastia, Corse
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook