France
URL courte
24350
S'abonner

Suite à l’adoption de l'article deux de la proposition de loi anticasseurs sur l'interdiction administrative de manifester par l’Assemblée nationale, le député UDI de la Marne Charles de Courson, descendant de résistants, a qualifié le texte de «pure folie», dénonçant un retour «sous le régime de Vichy».

Les députés ont donné leur feu vert à la mesure controversée de la proposition de loi «anticasseurs», soit l'interdiction administrative de manifester. «Dérive complète» et «pure folie», a déclaré le député centriste de la Marne, Charles de Courson.

«L'autorité administrative va priver un individu de sa liberté de circulation ou de manifester au motif qu'il y a une présomption, des raisons sérieuses de penser (…) que son comportement constitue une menace d'une particulière gravité pour l'ordre public», analyse l'élu de Libertés et territoires, avant de laisser éclater sa colère.

«Mais où sommes-nous mes chers collègues? C'est la dérive complète! On se croit revenu sous le régime de Vichy! Réveillez-vous! C'est une pure folie de voter ce texte!», s'est exclamé M.de Courson.

Après une remarque d'une députée de la majorité, l'homme politique lui rétorque: «le jour où vous aurez un gouvernement différent, et quand vous serez dans l'opposition, avec une droite extrême au pouvoir, vous verrez mes chers collègues! Alors c'est une pure folie que de voter ce texte».

La référence de Charles de Courson au régime de Vichy n'a pas choisie au hasard: il est fils et petit-fils de résistants.

Dans les rangs LREM, quelques voix se sont également élevées pour réclamer la suppression de l'article, manquant de «garde-fou» selon Delphine Bagarry. Aurélien Taché s'est aussi inquiété de ce que pourrait en faire un pouvoir autoritaire.

L'eurodéputé du Rassemblement national Nicolas Bay a estimé jeudi que la proposition de loi «anticasseurs», qui prévoit des interdictions administratives de manifester, portait une «volonté de réduire les libertés publiques». «Nous ne sommes pas favorables à cette loi qui est prise dans la panique, dans la précipitation totale», a-t-il expliqué sur France 2.

L'Assemblée nationale a avalisé mercredi soir la possibilité pour les préfets de prononcer des interdictions de manifester, disposition clé de la proposition de loi «anticasseurs», dont les députés n'ont pas achevé l'examen.

Lire aussi:

Vol «d’enfer» entre le Maroc et la Belgique: les passagers hurlent et prient en pleine tempête – vidéo
Un grand requin blanc surgit devant un bateau de pêcheurs, le capitaine «choqué» – vidéo
Ce métal sept fois plus cher que l’or est menacé par les voitures électriques
Tags:
Charles De Courson, Marne, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook