France
URL courte
5201
S'abonner

Ce jeudi soir a débuté la première action des surveillants pénitentiaires devant Fleury-Mérogis, la plus grande prison d’Europe. Interrogé par Sputnik, le surveillant de prison et secrétaire local Force ouvrière, Thibault Capelle, affirme que la grève «durera jusqu'à ce que la ministre comprenne».

Plusieurs barricades ont été érigées ce jeudi soir devant la prison de Fleury-Mérogis dans le cadre de la mobilisation des surveillants pénitentiaires. Des surveillants se sont rassemblés sur l'avenue menant à la maison d'arrêt pour dénoncer leurs conditions de travail.

Gilets jaunes
© AFP 2020 BORIS HORVAT / AFP
Vers 20h00 de cet acte 1 de la manifestation, comme l'appellent déjà certains médias, les manifestants ont commencé à embraser les barricades. Un an après la mobilisation de 2018, les syndicats de surveillants souhaitent voir des «actions» de la part des autorités pour que leur statut professionnel évolue, selon Thibault Capelle, surveillant de prison et secrétaire local Force ouvrière à Fleury-Mérogis.

Sputnik s'est rendu jeudi soir à la rencontre de Thibault Capelle pour l'interroger sur le «grave problème d'attractivité» de sa profession. Selon lui, «on n'est pas prêt à crever pour un salaire de misère» aujourd'hui, un an après la mobilisation de 2018, qui n'a engendré que des «micro-avancées».

À la question de savoir si M.Capelle s'associe au mouvement des Gilets jaunes, il constate que «notre mouvement de grogne dure depuis bien plus longtemps»:

«Aujourd'hui, c'est juste la continuité de la misère dans laquelle on travaille. […] Cela durera jusqu'à ce que la ministre comprenne. Ce soir, on a commencé sur Fleury, on va passer le message pour tous les établissements de la France» et ensuite ces autres établissements suivront, a-t-il mis en garde.

  • Fleury-Mérogis: les surveillants de la prison dénoncent leurs conditions de travail
    Fleury-Mérogis: les surveillants de la prison dénoncent leurs conditions de travail
    © Sputnik
  • Fleury-Mérogis: les surveillants de la prison dénoncent leurs conditions de travail
    Fleury-Mérogis: les surveillants de la prison dénoncent leurs conditions de travail
    © Sputnik
  • Fleury-Mérogis: les surveillants de la prison dénoncent leurs conditions de travail
    Fleury-Mérogis: les surveillants de la prison dénoncent leurs conditions de travail
    © Sputnik
1 / 3
© Sputnik
Fleury-Mérogis: les surveillants de la prison dénoncent leurs conditions de travail

«II va falloir mettre de l'argent sur la table», avait martelé plus tôt jeudi sur France Info M.Capelle. «Quand Fleury s'embrase, c'est toute la France pénitentiaire qui s'enrhume. Il n'est pas exclu du tout que les autres établissements suivent derrière.»

Lire aussi:

Véran sur le reconfinement: «On n'attendra pas qu'une nouvelle vague arrive pour prendre les bonnes mesures»
Faut-il s’attendre à la fermeture des écoles en cas de nouveau confinement? Blanquer précise
Violente agression d'un adolescent à Paris: une vidéo choc se propage sur la Toile
Taïwan annonce l'incursion dans son espace aérien de huit avions bombardiers et de quatre avions de chasse chinois
Tags:
lieux de détention, système pénitentiaire, conditions, travail, prison, manifestation, barricades, Fleury-Mérogis, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook