France
URL courte
Mouvement des Gilets jaunes après 10 semaines de mobilisation (144)
1792
S'abonner

Éric Drouet, l’une des figures des Gilets jaunes, a reçu une invitation à déjeuner de la part de Joachim Son-Forget, député ayant quitté LREM fin décembre dernier, ce qu’il a révélé sur Facebook en organisant un sondage pour savoir s’il devait l’accepter. Le rappeur Doc Gynéco doit y participer aussi.

Éric Drouet a organisé un sondage sur Facebook pour savoir s'il devait accepter l'invitation à déjeuner de Joachim Son-Forget qui a récemment claqué la porte de LREM.

«Bon les amis, je fais tout dans la transparence, vous le savez! J'ai reçu ça ce soir», a-t-il annoncé via Facebook dans la nuit de vendredi à samedi, reproduisant le texte de l'invitation à déjeuner de M.Son-Forget, lui-même accompagné du rappeur Doc Gynéco.

«Bonjour Éric, c'est le député Son-Forget, qui a quitté En Marche en fracas en fin d'année. Je voulais te proposer qu'on se voie la semaine prochaine avec Doc Gynéco, qui essaie de m'aider depuis quelques jours, pour déjeuner», stipule l'invitation de l'élu.

À en croire les premiers résultats du sondage lancé par Éric Drouet, il n'est pas impossible qu'il accepte un déjeuner, mais en compagnie de l'avocat François Boulo, autre figure médiatique appréciée au sein du mouvement.

De nombreux Gilets jaunes ont cependant exprimé en commentaires leur scepticisme quant au caractère potentiellement opportuniste de l'invitation de ce parlementaire qui a rallié l'UDI.

Dossier:
Mouvement des Gilets jaunes après 10 semaines de mobilisation (144)

Lire aussi:

Une rixe entre militaires et policiers se termine par deux blessés et trois gardes à vue
Des policiers visent la foule lors d’un contrôle de masque qui dégénère à Paris - vidéo
Une rivière en crue emporte un camion dans le Gard – vidéo
Nouveau cap franchi en France: 13.498 cas supplémentaires de Covid-19 en 24h
Tags:
sondage, invitation, UDI, La République en Marche! (LREM), Joachim Son-Forget, Eric Drouet
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook