Ecoutez Radio Sputnik
    La «grève nationale de 24 heures» lancée par la CGT

    Les forces de l'ordre matraquent des manifestants grévistes à Paris (vidéo)

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    5937181

    La «grève nationale» qui se déroule actuellement à Paris a été marquée par des tensions entre la police et des manifestants, ainsi que par des violences. Sur une vidéo diffusée sur le Net, des grévistes reçoivent des coups de matraque alors qu'ils sont visiblement désarmés.

    Sur la vidéo diffusée sur les réseaux sociaux ce mardi, des grévistes sont violement frappés par des policiers à Paris lors de la «grève nationale de 24 heures», lancée par la CGT, qui a pour objectif de mobiliser toute la France et qui se déroule actuellement à Paris. Cette violence déployée par des policiers a été qualifiée de disproportionnée par des internautes.

    La séquence commence par des images où les forces de l'ordre, en rattrapant la foule de manifestants près du jardin des Tuileries, donnent des coups de matraque et de pied à des personnes qui sont visiblement désarmées.

    Ensuite, alors que les manifestants avaient perdu du terrain, les policiers ont continué à les forcer à reculer, accompagnant leurs ordres de coups.

    Débutée dans la nuit de lundi à mardi au marché international de Rungis par quelque 200 à 300 Gilets jaunes brandissant des drapeaux de la CGT, la «grève nationale de 24 heures» lancée par ce syndicat, ayant pour objectif de mobiliser toute la France ce mardi, prend place actuellement à Paris.

    Militant pour la hausse des salaires, les organisateurs de la grève réclament la «justice fiscale», le droit de manifester et la défense du service public. Ils disent également non à la réforme du lycée et à l'augmentation des frais d'inscription des étudiants étrangers.

    Lire aussi:

    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Une opération du Raid à l’opéra de Nantes où le concert d'une chanteuse iranienne était prévu
    Une quarantaine de morts lors de l'attaque de deux villages au Mali
    Tags:
    gilets jaunes, matraques, tensions, grève, manifestation, police, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik