Ecoutez Radio Sputnik
    EU

    L’union de la gauche aux élections européennes proposée par Hamon rejetée

    CC0
    France
    URL courte
    866

    L’idée de Benoît Hamon de composer une liste commune de gauche pour les élections européennes par une «votation citoyenne» n’a pas rencontré un accueil chaleureux et a déjà reçu des premiers rejets en réponse à l’initiative d’un tel rassemblant des forces de gauche.

    Lors d'une intervention sur RTL, Benoît Hamon a lancé une proposition qui d'après lui devrait unir la gauche. L'ancien candidat socialiste à la présidentielle et leader du mouvement Génération.s a proposé de passer par une «votation citoyenne» pour composer une liste d'union de la gauche aux élections européennes.

    «Si on laisse l'avenir des citoyens entre les mains des partis à cette élection européenne, on n'aura aucune chance d'enrayer le processus qui veut que l'élection sera confisquée et par les libéraux et par les nationalistes».

    Selon lui, par cette initiative il a suggéré de donner la parole au peuple de gauche.

    «On adresse aujourd'hui une invitation aux têtes de listes et aux mouvements politiques, et plus largement à des intellectuels et aux mouvements citoyens pour qu'ils s'inscrivent dans cette votation inclusive pour l'union et qu'ils répondent avant le 22 février», a-t-il déclaré cité par l'AFP.

    Néanmoins, ni les internautes ni les représentants de partis de gauche n'ont apprécié cette proposition. En plus, les utilisateurs des réseaux sociaux ont critiqué Benoît Hamon, jugeant cette proposition comme une tentative de reprendre les rênes et regagner son image politique.

    La France insoumise (FI) et Europe Écologie Les Verts (EELV) ont, il y a déjà plusieurs mois, fait connaître leur intention de porter de manière autonome une liste aux européennes. Le PCF, Génération.s et le PS s'inscrivent davantage dans une perspective d'union, aiguillonnés par le mouvement lancé par Raphaël Glucksmann, Place publique, relate l'AFP.

    La tête de liste EELV pour les européennes, Yannick Jadot, a rejeté la proposition de Benoît Hamon d'union de la gauche.

    «L'Europe va mal. […] Le sujet européen est le sujet essentiel. Tous les jeudis, une bonne partie de la jeunesse européenne manifeste sur le climat en disant, soit on lutte sérieusement contre le dérèglement climatique, soit nous n'avons pas de futur, Et dans tout ce moment-là, ce qu'on me propose en permanence, c'est une union de façade à l'échelle française, plutôt que la clarté dans le débat européen», a commenté Yannick Jadot invité de France Info.

    Cette réponse négative a néanmoins provoqué des réactions plus favorables à l'idée de Benoît Hamon en reprochant à Yannick Jadot son refus.

    En même temps, ils restent aussi ceux qui sont d'accord avec Jannick Jadot et soutiennent son refus.

    Quant au Parti socialiste, il l'a accueillie plus favorablement.

    «L'idée de l'union fait enfin son chemin», a indiqué l'un des porte-parole, Pierre Jouvet, cité par l'AFP.

    Tags:
    politique, gauche, élections européennes, débats, Yannick Jadot, Benoît Hamon, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik