Ecoutez Radio Sputnik
    Richard Ferrand

    Du gouvernement à l’opposition, la classe politique tend une main forte à Ferrand

    © AFP 2019 FRED TANNEAU
    France
    URL courte
    46324
    S'abonner

    Après une tentative d'incendie volontaire au domicile de Richard Ferrand dans le Finistère, de nombreuses personnalités politiques ont exprimé leur soutien au président de l’Assemblée nationale et condamné l’agression. «Rien ne légitime la violence ou l'intimidation à l'égard d'un élu de la République», a tweeté le chef de l’État.

    Après que le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, a dénoncé une tentative d'incendie volontaire à son domicile dans le Finistère, très rapidement, les messages de soutien se sont multipliés. À commencer par celui d'Emmanuel Macron, qui a écrit sur Twitter: «Rien ne légitime la violence ou l'intimidation à l'égard d'un élu de la République. Toute ma solidarité envers Richard Ferrand et ses proches.»

    Le Premier ministre Édouard Philippe a également réagi. «Honte à ceux qui commettent de tels actes. Et soutien amical au Président de l'Assemblée nationale et à sa famille», a-t-il déclaré.

    La secrétaire d'État chargée de l'égalité femmes-hommes Marlène Schiappa a considéré quant à elle que s'attaquer à un élu, «c'est comme s'attaquer à la République». «Le débat d'idées ne devrait jamais devenir un affrontement comme cela est le cas» a-t-elle ajouté.

    L'opposition n'est pas restée à l'écart. Pour le chef de file des Républicains, Laurent Wauquiez, c'est un acte «honteux et consternant».

    De la part du Rassemblement national, Marine Le Pen a exprimé un soutien total au président de l'Assemblée nationale.

    «La violence est une impasse», a lancé Benoît Hamon, ancien ministre de l'Éducation et fondateur du mouvement Generation.s.

    Le député insoumis Alexis Corbière a dit sur le réseau social «exprimer sa solidarité» à Richard Ferrand.

    Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand a été victime d'une tentative d'incendie de son domicile à Motreff, dans le Finistère, a annoncé l'Assemblée nationale dans un communiqué. Le responsable a publié les photos des conséquences de l'incendie sur Twitter.

    Tags:
    incendie criminel, Marine Le Pen, Alexis Corbière, Emmanuel Macron, Finistère, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik