France
URL courte
Mouvement des Gilets jaunes après 10 semaines de mobilisation (144)
6727136
S'abonner

Peu après que les premiers heurts entre la police et les Gilets jaunes ont été enregistrés lors de l'acte 13 à Paris, un manifestant a eu une main arrachée, rapporte un correspondant de Sputnik sur place.

Un participant à l'Acte 13 des Gilets jaunes à Paris a eu une main arrachée, probablement par une grenade assourdissante et à effet de souffle GLI-F4, devant l'Assemblée nationale, a annoncé un correspondant de Sputnik sur place.

Un Gilet jaune a une main arrachée lors de l'acte 13 à Paris
© Sputnik .
Un Gilet jaune a une main arrachée lors de l'acte 13 à Paris

 

Le blessé a reçu des soins de «street medics» avant d'être confié à des ambulanciers puis hospitalisé.

Selon l'AFP, la blessure aurait été causée par une «grenade de désencerclement» lancée par les forces de l'ordre.

Ce «photographe Gilet jaune» a été blessé lorsqu'il «prenait des photos des gens en train de pousser les palissades de l'Assemblée», a indiqué à l'AFP l'un des témoins, Cyprien Royer.

Les abords de l'Assemblée nationale sont le théâtre de quelques tensions entre policiers et manifestants. Selon la chaîne BFM TV, l'incident a eu lieu au moment où la police faisait usage de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants qui essayaient de franchir les palissades de l'Assemblée nationale.

La grenade lacrymogène, assourdissante et à effet de souffle GLI-F4 contient une charge explosive constituée de 25 g de TNT. Elle est utilisée par les forces de l'ordre françaises depuis 2011. Cet outil de maintien de l'ordre controversé a déjà été mis en cause plusieurs fois. Le 24 novembre 2018, un jeune homme de 21 ans a eu la main partiellement arrachée par une grenade sur les Champs-Élysées. Le 1er décembre, un homme de 52 ans a perdu une main par une grenade GLI-F4 à Tours.

Les Gilets jaunes se sont rassemblés ce samedi pour l'acte 13 de leur mobilisation, confortés par un récent sondage indiquant que le nombre de Français qui soutiennent et justifient le mouvement est en hausse. De brefs affrontements ont éclaté sur les Champs-Élysées entre des manifestants et les forces de l'ordre après qu'un individu sans gilet jaune a asséné un coup de pied au visage d'un policier. Les forces de l'ordre ont alors recouru aux matraques et au gaz poivre. Selon la préfecture, au moins dix personnes ont été interpellées à Paris.

Dossier:
Mouvement des Gilets jaunes après 10 semaines de mobilisation (144)

Lire aussi:

Une rixe entre militaires et policiers se termine par deux blessés et trois gardes à vue
Des policiers visent la foule lors d’un contrôle de masque qui dégénère à Paris - vidéo
Une rivière en crue emporte un camion dans le Gard – vidéo
Nouveau cap franchi en France: 13.498 cas supplémentaires de Covid-19 en 24h
Tags:
gilets jaunes, mains, blessés, GLI-F4 (SAE-809), Assemblée nationale française, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook