Ecoutez Radio Sputnik
    Marine Le Pen

    Marine Le Pen explique pourquoi le franc CFA est un «inconvénient majeur» pour l’Afrique

    © REUTERS / Charles Platiau
    France
    URL courte
    194410

    Invitée de France Inter, Marine Le Pen a commenté les accusations du vice-président du Conseil des ministres italien, Luigi Di Maio, selon qui la France, entre autres pays, est à l’origine des mouvements migratoires actuels et s’enrichit grâce au franc CFA. D’après la présidente du RN, il est un «inconvénient majeur» pour l’Afrique.

    Le franc CFA est «beaucoup trop fort» pour l'économie des pays africains et constitue un inconvénient majeur pour leurs exportations, a annoncé la présidente du Rassemblement national sur les ondes de la radio France Inter alors qu'elle commentait les accusations du vice-président du Conseil des ministres italien et dirigeant du Mouvement cinq étoiles (M5S), Luigi Di Maio, selon qui la France et certains autres pays appauvrissent l'Afrique.

    «Ça fait longtemps que j'ai soulevé le problème du franc CFA, ça fait longtemps que j'ai discuté avec des Africains, avec des jeunes générations qui expriment la difficulté qu'ils ont, la difficulté de leur économie avec le franc CFA qui depuis l'euro est beaucoup trop fort pour leur économie, qui est donc un inconvénient majeur pour leurs exportations.»

    ​Marine Le Pen a également répondu à la question de savoir si la France était responsable de la crise migratoire d'aujourd'hui.

    «C'est surtout que ces migrations se déploient parce que nos dirigeants politiques les encouragent, ils incitent ces très grandes migrations. Pour être tout à fait honnête, moi, je pense qu'il faut que la France mène une politique de co-développement avec l'Afrique pour fixer les populations dans leurs pays d'origine ce qui aujourd'hui n'est pas le cas, ou en tout cas n'est pas assez efficace»

    Auparavant, le vice-président du Conseil des ministres italien et dirigeant du Mouvement cinq étoiles (M5S), Luigi Di Maio, a appelé l'Union européenne à instaurer des sanctions à l'encontre des pays qui, selon lui, «appauvrissent l'Afrique» et sont ainsi à l'origine de la crise migratoire. Il a indiqué également que certains États européens, «la France en tête», n'avaient «jamais cessé de coloniser des dizaines de pays africains». M.Di Maio estime que la France qui «imprime une monnaie, le franc des colonies», dans «des dizaines de pays africains», finance ainsi sa dette publique.

    Lire aussi:

    Versailles sous des nuages épais de fumée à cause d'un incendie (vidéos)
    Le préfet de Paris aurait demandé de démuseler les chiens d'attaque pour l'acte 24
    Les ouvriers travaillant à Notre-Dame ont gravement violé une interdiction explicite
    Tags:
    Franc-CFA, économie, monnaie, colonisation, Marine Le Pen, Afrique, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik