Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron

    Une insoumise sur Macron: «Derrière chaque opposant, il voit des Russes»

    © AFP 2019 Michel Euler / POOL / AFP
    France
    URL courte
    21264

    Lors de son intervention à l’Assemblée nationale, une élue de La France insoumise a qualifié de «complotisme mal placé» les déclarations d’Emmanuel Macron concernant l’ingérence russe dans les affaires intérieures françaises. Selon elle, le Président de la République voit les Russes «derrière chaque opposant».

    En s'adressant au Premier ministre français, Mathilde Panot, députée de La France insoumise de la 10e circonscription du Val-de-Marne, a exhorté le gouvernement à fournir «au peuple français» et «sans délai» des explications sur l'affaire Benalla. Elle a également mis en doute les déclarations d'Emmanuel Macron, lequel avait accusé des médias russes dont Sputnik et RT d'influer sur les réseaux sociaux dans le contexte des manifestations des Gilets jaunes.

    «Les Russes, les Russes, les Russes. Le Président les voit derrière les Gilets jaunes. Il les voit manipuler toutes les élections. Derrière chaque opposant, il voit les Russes!», a-t-elle lancé.

    Dans le même temps, elle a appelé le gouvernement à la «transparence» dans l'affaire Benalla.

    «Des explications doivent être fournies immédiatement et sans délai aux représentants nationaux et au peuple français», a-t-elle déclaré.

    En reprenant les allégations de Mediapart, selon lesquelles Iskander Makhmoudov et Farkhad Akhmedov, avec qui Alexandre Benalla aurait négocié des contrats de sécurité, étaient «proches» du Président russe, elle a accusé Emmanuel Macron de «complotisme mal placé».

    «Macron n'a pas vu que son protégé Alexandre Benalla avait négocié un contrat de sécurité avec deux milliardaires proches de Vladimir Poutine», affirme-t-elle.

    De nombreux internautes ont salué les propos de Mme Panot, indiquant que le «silence» du Président et du gouvernement «donnait une réponse adéquate» à ses questions.

    ​​Sa déclaration sur les «proches de Poutines» n'a cependant pas manqué de faire réagir d'autres concitoyens.

    Lire aussi:

    Mediapart affirme que de Rugy a démissionné afin d'éviter de nouvelles révélations sur ses frais de député
    L’irrésistible hausse du nombre d’agressions: «la France se sud-américanise»
    Le nouveau bateau lance-missiles russe Mytischi dans ses moindres détails - images
    Tags:
    gilets jaunes, La France insoumise (LFI), Mediapart, Alexandre Benalla, Édouard Philippe, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik