Ecoutez Radio Sputnik
    UEJF

    Le président de l'Union des Étudiants Juifs de France appelle à proclamer l’état d'urgence

    © AFP 2019 FRANCOIS GUILLOT / AFP
    France
    URL courte
    67853

    Le gouvernement doit prendre des mesures allant jusqu’à proclamer un état d’urgence en raison de la hausse du nombre d’actes antisémites en France, a déclaré ce mercredi, sur le plateau de Morandini Live le président de l'Union des Étudiants Juifs de France.

    Invité de Morandini Live sur CNews et Non Stop People, Sacha Ghozlan, président de l'Union des Etudiants Juifs de France (UEJF) est revenu ce mercredi sur la hausse drastique d'actes antisémites en France en 2018. Selon lui, la France «n'est plus dans le temps de l'émotion, dans le temps des réactions, des tweets».

    «J'appelle le gouvernement à proclamer un état d'urgence de l'antisémitisme. Ce n'est plus possible! On ne peut pas attendre un nouveau meurtre antisémite comme celui de Mireille Knoll. Ce n'est plus possible! Il est temps d'agir!» a-t-il lancé.

    Christophe Castaner a annoncé que les actes antisémites en France étaient passés de 311 en 2017 à 541 en 2018, ce qui constitue une hausse de 74%.

    Plusieurs actes de caractère antisémite ont été rapportés ces derniers jours. Il s'agit, notamment, de la découverte des croix gammées qui sont apparues sur les portraits de Simone Veil, femme politique française survivante d'Auschwitz, dans le 13e arrondissement de Paris.

    En outre, des inconnus ont tagué, dans la nuit du 8 au 9 février, le mot «Juden» («Juifs», en allemand) sur un fast-food à Paris.

    Lire aussi:

    Mediapart affirme que de Rugy a démissionné afin d'éviter de nouvelles révélations sur ses frais de député
    L’irrésistible hausse du nombre d’agressions: «la France se sud-américanise»
    Le nouveau bateau lance-missiles russe Mytischi dans ses moindres détails - images
    Tags:
    Juifs, antisémitisme, Union des étudiants juifs de France (UEJF), France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik