Ecoutez Radio Sputnik
    Voiture de police française

    «La BAC c'est moi»: des faux policiers tombent sur un vrai agent à Marseille

    © AP Photo / Christophe Ena
    France
    URL courte
    20342

    Un événement curieux a eu lieu dans la nuit de mardi à mercredi à Marseille où des voleurs se présentant comme policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) ont choisi pour victime un homme qui s'est avéré être lui-même agent de police.

    À Marseille, trois hommes qui voulaient se faire passer pour des policiers afin de braquer un homme ont été pris à leur propre piège lorsqu'ils sont tombés sur un vrai policier en civil, écrit l'AFP se référant à la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) des Bouches-du-Rhône.

    Selon l'agence, vers 3h30 dans la nuit de mardi à mercredi, un policier de la BAC de Marseille rentrait chez lui à bord de sa BMW, lorsque trois jeunes hommes à bord d'un autre véhicule, gyrophare bleu sur le toit, lui ont fait signe de s'arrêter sur le bas-côté.

    Pris dans ce guet-apens, le policier a toutefois fait preuve de sang-froid et de professionnalisme: face aux trois malfaiteurs, il a sorti son arme et a lancé «la BAC c'est moi».
    Prenant peur, les faux policiers ont pris la fuite à bord de leur véhicule en direction de l'A7, poursuivis par leur victime. Dans le 15e arrondissement, ils ont été enfin arrêtés par une patrouille de la brigade canine.

    Placés en garde à vue, les trois hommes, âgés de 19, 25 et 29 ans, ont expliqué avoir «fait ça pour rire». Pourtant, selon la DDSP, ils sont «très, très défavorablement connus des services de police», notamment pour vol, violence routière, recel de produits stupéfiants et encore port d'armes.

    Lire aussi:

    L'Iran a «confisqué» un pétrolier britannique, des Russes sont à bord - images
    L’Iran rappelle aux États-Unis leur situation géographique
    L’Iran «paiera un prix que personne n’a jamais payé» s’il attaque les USA, promet Trump
    Tags:
    police, braquage, Marseille
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik