Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron au lancement du grand débat à Grand Bourgtheroulde

    Deux tiers des Français estiment que Macron instrumentalise le grand débat national

    © REUTERS / Philippe Wojazer/Pool
    France
    URL courte
    12250

    Un mois après le début du grand débat national, la majorité des Français estime que le Président de la République en profite pour faire campagne en vue des élections européennes et qu’il ne parviendra pas à retrouver la confiance de ses concitoyens.

    Deux tiers des Français (66%) jugent qu'Emmanuel Macron instrumentalise le grand débat national dans l'intérêt des élections européennes et qu'il ne parviendra pas à «retourner» l'opinion, dévoile une enquête Odoxa-Dentsu Consulting réalisée pour Franceinfo et Le Figaro.

    Ce constat a été approuvé par 81% des Insoumis et des sympathisants RN, par 76% d'électeurs socialistes et par 55% de Républicains. En revanche, seulement 32% de sympathisants de LREM lui donnent raison.

    Dans le même ordre d'idées, près de la moitié des sondés (46%) trouvent que le Président de la République est trop présent dans les médias et qu'il ne parviendra pas à retrouver la confiance des Français.

    Là aussi, les chiffres divergent en fonction des sympathies politiques. Les électeurs socialistes approuvent majoritairement (62%), suivis par ceux du RN (61%) et les Insoumis (57%). La présence importante de M.Macron dans les médias est jugée superflue par 41% des Républicains mais par 18% seulement des électeurs de LREM.

    43% des Français ont trouvé que le Président était «bon» sur la forme (86% des sympathisants de LREM et 31% du RN).
    27% ont jugé qu'il était convaincant sur le fond. Concernant cette question, la différence s'avère également immense: 81% d'électeurs de LREM contre 9% du RN.

    Les auteurs de l'enquête signalent que l'hyper-présence médiatique d'Emmanuel Macron engendre un sentiment de lassitude chez les Français, dont la plupart, hormis les sympathisants de LREM, estiment qu'elle ne permettra pas au Président de rebondir.

    Lire aussi:

    La septuagénaire blessée ce samedi à Nice «est dans le coma», selon son avocat
    Un policier à terre place de la République, un pompier lui prodigue un massage cardiaque
    Un mouvement de panique à Disneyland Paris ce samedi soir en vidéo
    Tags:
    enquête, élections européennes, Les Républicains (LR), Rassemblement national (RN), Parti socialiste français (PS), La République en Marche! (LREM), La France insoumise (LFI), Emmanuel Macron
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik