Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron à Courcouronnes

    «Champion de la Terre»: les 18 voitures et 16 motos du cortège d'Emmanuel Macron (vidéo)

    © REUTERS / Ludovic Marin
    France
    URL courte
    45683

    À en juger par l’escorte accompagnant Emmanuel Macron pendant ses déplacements dans le cadre du grand débat national, dont une vidéo a été diffusée via Twitter, le «champion de la Terre» - titre qui lui a été attribué par le Programme de l’Onu pour l'environnement - est accompagné de 18 voitures et 16 motos.

    En 2018, l'Onu a donné le titre de «champion de la Terre» à Emmanuel Macron pour son engagement en faveur du climat. Pourtant, l'impressionnant cortège qui accompagne le Président lors de ses sorties pour le grand débat national ne participe pas à la réduction de l'emprunte carbone.

    Un internaute qui a filmé un déplacement d'Emmanuel Macron puis posté la vidéo sur Twitter, permet de compter 18 voitures et 16 motos dans le cortège présidentiel.

    Le titre de «champion de la Terre» qui a été attribué au Président de la République à l'automne dernier par le Programme des Nations unies pour l'environnement, a été dès le début contesté par des experts sur le climat. Ceux-ci estiment en effet qu'à côté des engagements forts de la France à l'international, sa politique environnementale sur le plan intérieur est en retard.

    Le Président français a proposé un grand débat national consacré à quatre sujets —la fiscalité, l'organisation de l'État, la transition écologique et la citoyenneté- en réponse au mouvement des Gilets jaunes qui agite la France depuis novembre 2018.

    Le grand débat a débuté le 15 janvier et doit s'achever le 15 mars.

    Lire aussi:

    L’Iran affirme avoir neutralisé une série de cyberattaques US et raille l’armée américaine
    Feu vert de Trump pour des cyberattaques contre les systèmes de contrôle de missiles iraniens?
    Trump dit quel message il voit dans la destruction du drone US par Téhéran
    Tags:
    cortège, Grand débat national en France (2019), Emmanuel Macron
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik