Ecoutez Radio Sputnik
    Une vitre brisée (image d'illustration)

    La permanence d’un député LREM vandalisée au Mans en marge de l’acte 14

    CC BY-SA 2.0 / Flickr/Steven Isaacson / Broken Glass
    France
    URL courte
    15382

    Un groupe de casseurs aurait «saccagé» la permanence du député LREM Damien Pichereau au Mans en marge de la mobilisation des Gilets jaunes, d’après les médias.

    Des vitres et la porte d’entrée de la permanence du député de La République en Marche (LREM) Damien Pichereau au Mans ont été cassées ce samedi en marge de l’acte 14 des Gilets jaunes, ont annoncé des médias locaux.

    «C'est un saccage en bonne et due forme avec plusieurs milliers d'euros de frais», a indiqué M.Pichereau cité par l’AFP.

    Sur une photo prise par France Bleu, on peut en outre voir un tag sur lequel on peut lire: «Pas de député, pas de Président».

    «La permanence est vide tous les samedis et heureusement! Parce qu'aujourd'hui, c'est du matériel, c'est toujours dommage, mais je n'ose pas imaginer ce qu'ils auraient fait s'il y avait eu quelqu'un à l'intérieur», a noté le député sur France Info.

    Début janvier, Ouest-France a annoncé que des agriculteurs en colère avaient bâché cette permanence et barricadé l’accès au local alors que le député était absent.

    Selon France Bleu, une vingtaine de casseurs se sont infiltrés samedi dans le cortège des Gilets jaunes au Mans où des affrontements ont éclaté samedi après-midi avec les CRS près du palais de justice du Mans, les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène.

    Deux personnes ont été interpellées, a annoncé la préfecture de la Sarthe.

    Les Gilets jaunes sarthois avaient fait appel à tous les départements pour 24 heures de mobilisation ce samedi, baptisée Pacifiq'Mans.

    Des milliers de Gilets jaunes se sont rassemblés samedi partout en France pour leur acte 14, date phare marquant les trois mois de manifestations dans le pays. Le bilan définitif publié par le ministère de l'Intérieur fait état de 41.500 manifestants dans toute la France dont 5.000 à Paris. Mais le groupe Facebook baptisé «Le Nombre jaune», qui suit aussi la mobilisation, a recensé quant à lui 101.379 manifestants à 18h00, précisant qu'il s'agissait d'une estimation basse, alors que le syndicat France Police-Policiers en colère avait annoncé le chiffre de 230.000 manifestants dès 15h30.

    Lire aussi:

    Ce successeur franco-hispano-allemand du Rafale a été dévoilé au Salon du Bourget (images)
    Attaque contre la Russie: le New York Times met en garde Trump après ses accusations de «haute trahison»
    Les États-Unis envisagent officiellement le recours à la force militaire contre l’Iran
    Tags:
    hooligans, gilets jaunes, Franceinfo, France Bleu, La République en Marche! (LREM), Damien Pichereau, France, Sarthe, le Mans
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik