Ecoutez Radio Sputnik
    Les forces de l'ordre emploient du gaz lacrymogène contre des Gilets jaunes à Paris lors de l'acte 14

    Gilets jaunes: le reporter de BFM TV matraqué par un CRS portera plainte

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes après 13 semaines de mobilisation (181)
    13222
    S'abonner

    Le journaliste de BFM TV qui a été matraqué par un policier alors qu'il couvrait une manifestation des Gilets jaunes sur l'esplanade des Invalides, samedi 16 février, «a décidé de porter plainte», a fait savoir la chaîne ce dimanche.

    Le journaliste reporter d'images (JRI) de la chaîne de télévision BFM TV qui a été victime, selon son collègue, de violences policières au cours de l'acte 14 de la mobilisation des Gilets jaunes, a décidé de porter plainte.

    «Nous déplorons ce nouvel incident», a déclaré ce dimanche la rédaction.

    Elle a rappelé que le reporter d'images et son coéquipier, le journaliste Raphaël Maillochon, s'étaient retrouvés entre un groupe de manifestants et des policiers.

    «Notre équipe a été bloquée par un groupe de policiers qui a refusé de les laisser passer, malgré le signalement comme étant journalistes. Notre JRI a alors reçu plusieurs coups de matraque. Il a décidé de porter plainte», a souligné la chaîne.

    Les faits se sont déroulés le 16 février à Paris sur l'esplanade des Invalides lorsque les journalistes filmaient la manifestation. Raphaël Maillochon avait alors dénoncé les violences policières sur son compte Twitter.

    Des journalistes de BFM TV avaient déjà été pris pour cible lors des dernières manifestations. Ils avaient alors dénoncé des agressions verbales et physiques à leur encontre de la part de Gilets jaunes et non pas de représentants de la loi.

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes après 13 semaines de mobilisation (181)
    Tags:
    manifestation, violences policières, plainte, matraques, reporter, journalistes, BFMTV, Compagnie républicaine de sécurité (CRS), Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik