Ecoutez Radio Sputnik
    Dieudonné

    Royalistes, proche de Dieudonné... Les fake news que cet «expert» distille à la télévision

    © AFP 2019 JACQUES DEMARTHON / AFP
    France
    URL courte
    39960
    S'abonner

    Sylvain Boulouque est présenté comme un historien spécialiste des mouvements sociaux. Après avoir confondu le drapeau de la Picardie avec un drapeau royaliste sur BFM TV, c'est TF1 qui a été victime de son erreur. La chaîne avait, sur son conseil, indiqué que l’un des agresseurs d’Alain Finkielkraut était proche de Dieudonné. Cela s'est avéré faux.

    La chaîne TF1 a été contrainte de diffuser mardi un rectificatif de son reportage du 17 février sur cette attaque verbale contre Alain Finkielkraut dans lequel Sylvain Boulouque, présenté comme un historien et spécialiste des mouvements sociaux, identifiait l'un des hommes qui insultaient le philosophe.

    Il a affirmé que l'individu qu'on peut voir sur la vidéo qui présente le moment de cette attaque verbale est Cheikh Sidaty Lô, «un proche de Dieudonné, qui a été condamné à plusieurs reprises pour antisémitisme».

    ​Néanmoins, le site CheckNews de Libération qui a comparé le physique du manifestant qui a insulté Alain Finkielkraut et celui de M.Sidaty Lô constate qu'il ne s'agit pas de la même personne. Le quotidien a notamment remarqué une différence de dentition entre les deux hommes. Le manifestant a les «dents du bonheur» très prononcées, alors que ce n'est pas le cas pour M.Sidaty Lô.

    Contacté par CheckNews, Sylvain Boulouque a reconnu son erreur.

    «Je pense qu'on s'est trompé. Je croyais avoir reconnu le proche de Dieudonné, mais je ne suis plus sûr du tout. On a travaillé trop hâtivement», a-t-il déclaré.

    Dans le même temps, il considère qu'il s'agit d'«une erreur et non pas [d']une fake news parce qu'il n'y avait pas l'intention de désinformer».

    Mais ce n'est pas la première fois que cet «expert» donne de fausses informations à la télévision. En décembre déjà, il avait affirmé avoir identifié l'ultra-droite dans le mouvement des Gilets jaunes en montrant un drapeau présenté comme royaliste. Il s'agissait en fait d'un drapeau de la Picardie.

    Sylvain Boulouque a pourtant été lui même le signataire d'une tribune dans l'Obs en février où il expliquait décortiquer les fake news de l'extrême-droite… Il a aussi été «récompensé» pour son erreur sur le drapeau picard par les Bobards d'Or sur les Gilets jaunes.

    Lire aussi:

    Elle tente d’ouvrir les mâchoires d’un puma pour en arracher son chien
    Il prend sa retraite à 24 ans grâce à une épargne agressive
    La plus grande raffinerie de France touchée par un important incendie - vidéo, photos
    Tags:
    La Libération, insulte, TF1, Alain Finkielkraut, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik