France
URL courte
241104
S'abonner

Le député RN du Gard n’a pas mâché ses mots lorsqu’un journaliste de BFM TV a évoqué «des dérapages de Jean-Marie Le Pen» en matière de lutte contre l’antisémitisme. Il a, à son tour, rappelé que cette chaîne avait «eu des gens qui étaient fichés S» sur son antenne. En demandant au journaliste de la chaîne de «la fermer».

En commentant en direct à BFM TV la non-participation des membres du Rassemblement national à la marche contre l'antisémitisme, le député RN du Gard Gilbert Collard a déclaré que, tout d'abord, son parti n'avait pas été invité à ce rassemblement mais aussi qu'il n'avait «pas du tout envie» d'y participer.

«Nous n'avons pas du tout envie de nous retrouver avec ces partis politiques qui ont collaboré avec l'islamo-gauchisme depuis des années et des années. On n'a pas du tout envie de se retrouver au milieu de ces complices», a-t-il lancé.

Et alors que l'animateur, Olivier Truchot, évoquait «des dérapages de Jean-Marie Le Pen sur cette question» qui, selon lui, n'ont pas aidé «à lutter contre l'antisémitisme», M.Collard a réagi fermement.

«Vous avez eu des gens qui étaient fichés S sur votre antenne alors fermez-la!» s'est-il indigné.

​Des milliers de personnes se sont rassemblées le 19 février à Paris et partout en France pour protester contre la multiplication des actes antisémites dans l'Hexagone. Le jour-même, des dizaines de tombes taguées de croix gammées avaient été découvertes dans un cimetière juif de Quatzenheim, au nord-ouest de Strasbourg.

Lire aussi:

«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Des dizaines de malfrats agressent une famille en Loire-Atlantique puis les suivent à l’hôpital
«Sale juif, sale race»: il est pris à partie dans un immeuble parisien, sa Rolex est volée
«Noces ensanglantées»: dix cochons abattus clandestinement pour un mariage en Seine-Saint-Denis - photo
Tags:
antisémitisme, Rassemblement national (RN), BFMTV, Gilbert Collard, Jean-Marie Le Pen, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook