France
URL courte
65476
S'abonner

D’après le média israélien Ynet, la France pourrait boycotter l’Eurovision 2019 à Tel Aviv, en raison d’une série humoristique sur le concours de chansons dans laquelle le candidat français serait en fait un terroriste déguisé en homosexuel. France Télévision n’a pas confirmé ces informations.

La chaîne israélienne KAN, chargée de l'organisation de l'Eurovision 2019 à Tel Aviv, s'apprête à diffuser la série humoristique 12 Points, où le candidat français à ce concours de chansons serait suspecté d'être un terroriste sous couverture. Cette décision, affirme le média israélien Ynet, aurait poussé la France à remettre en cause la participation de son candidat, si la diffusion était confirmée.

Le PDG de KAN Eldad Koblenz, poursuit Ynet, ne céderait pas aux pressions, au nom de la liberté d'expression et de création, si bien que Jon Ola Sand, le superviseur de l'Eurovision, se serait rendu en Israël pour tenter de résoudre ce problème.

Or, un porte-parole de France Télévisions, contacté par 20 Minutes, a tenu à préciser:

«Pas de fausse polémique. L'ensemble de la délégation française est au travail au côté de Bilal Hassani pour la finale à Tel Aviv du 18 mai. Nous sommes en contact régulier avec l'UER [Union européenne de radiotélévision, ndlr], qui échange avec l'ensemble des partenaires de l'Eurovision, dont la chaîne KAN. Dans le cadre de ces échanges entre l'UER et KAN, le projet de fiction 12 Points, dont nous avons appris l'existence la semaine dernière, est évoqué».

Bilal Hassani a remporté le 26 janvier la grande finale de l'émission Destination Eurovision sur France 2. Il interprétera la chanson Roi à l'Eurovision 2019 qu'il a composée avec le duo Madame Monsieur, 13e place à l'Eurovision 2018. La chanson transmet un message d'acceptation de soi et d'émancipation.

Lire aussi:

Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Des zones «écarlates» et «super-rouges» délimitées sur une nouvelle carte de France
Enedis veut couper l'électricité de Bernard Tapie: «Ce qu'ils veulent, c'est ma peau»
Pour le Pr Raoult, l'épidémie actuelle est «une autre maladie» qui «n’a rien à voir» avec celle de mars-avril
Tags:
Eurovision, France Télévisions, Bilal Hassani, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook