Ecoutez Radio Sputnik
    Alexandre Benalla

    «Personne vulnérable»: des détails sur les conditions de vie d’Alexandre Benalla en prison

    © AFP 2019 VAN DER HASSELT
    France
    URL courte
    Affaire Benalla (193)
    51397

    L’ancien collaborateur d’Emmanuel Macron est désormais détenu à la prison de la Santé, dans la capitale française, selon le Parisien. D’après le média, il devait être affecté au quartier des personnes vulnérables où il pourra bénéficier d’une stricte confidentialité. Cellule individuelle, télé, téléphone… De nombreux détails ont été publiés.

    Placé en détention provisoire le 19 février, Alexandre Benalla a été transféré dans la maison d'arrêt de la Santé, dans le XIVe arrondissement de Paris, informe Le Parisien. Cet établissement pénitentiaire, fondé au milieu du XIXe siècle, a rouvert en janvier après une rénovation.

    Selon la même source, l'ancien collaborateur d'Emmanuel Macron occupe seul une cellule de neuf mètres carrés équipée d'une douche, d'une télé, mais aussi d'un petit frigo et d'une plaque à gaz. Bien qu'il y ait un système de brouillage des téléphones portables, M.Benalla ne devrait pas avoir de problème de communication, disposant dans sa cellule d'un téléphone fixe pour appeler des numéros autorisés.

    «Ce type d'installation limite le risque suicidaire et améliore la relation aux surveillants, en déchargeant ces derniers de la problématique du téléphone hors des cellules et des conflits qui vont avec», a expliqué en janvier la directrice de la prison, Christelle Rotach.

    Le Parisien a précisé que M.Benalla devait intégrer mercredi le quartier des personnes vulnérables (QPV), détenus «médiatiques» et ceux dont l'intégrité pourrait être menacée s'ils étaient en régime classique.

    «Il ne s'agit pas d'un traitement de faveur. La détention n'y est pas plus souple. Mais il s'agit qu'elle ne soit pas non plus rendue plus difficile par ce statut médiatique du détenu», précise l'administration de la prison.

    Au QPV, Alexandre Benalla pourra bénéficier d'une stricte confidentialité.

    «Il convient que les modalités de détention d'un détenu médiatique ne soient pas rendues publiques», ajoute l'administration pénitentiaire.

    À la Santé, M.Benalla pourra croiser d'autres détenus «vulnérables», dont les deux policiers de la BRI condamnés fin janvier pour le viol d'une touriste canadienne. Néanmoins, il ne verra pas souvent le rappeur MHD qui n'a pas été affecté dans le même quartier.

    La commission des lois du Sénat a dévoilé mercredi son rapport d'enquête sur l'affaire Benalla, du nom de l'ex-chargé de mission à l'Élysée soupçonné d'avoir menti sous serment. Dans les heures qui ont suivi, la parquet de Paris a ouvert une enquête pour «entrave à la manifestation de la vérité». Il risque cinq ans de prison pour parjure. Il a été incarcéré mardi soir à la prison de la Santé pour avoir violé une condition de son contrôle judiciaire.

    Dossier:
    Affaire Benalla (193)

    Lire aussi:

    Deux CRS retrouvés morts en France en quelques heures
    Un avion militaire libyen armé de missiles air-sol viole l’espace aérien tunisien et atterrit en urgence – images
    «Je ne veux pas tuer 10 millions de personnes»: Trump dit qu'il pourrait gagner la guerre en Afghanistan en une semaine
    Tags:
    détention, prison, Alexandre Benalla, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik