Ecoutez Radio Sputnik
    Voiture de police française

    Un homme tué par balles à peine sorti de prison à Évreux

    © AP Photo / Christophe Ena
    France
    URL courte
    1773

    Vendredi 22 février, un homme tout juste sorti de la maison d'arrêt d'Évreux a été tué par arme à feu sous les yeux de sa femme venue le chercher.

    Vendredi matin, à Évreux, un quadragénaire a été abattu en pleine rue à sa sortie de prison, devant sa femme.

    «L'homme de 40 ans a été abattu vers 9 heures du matin par arme à feu, à 200 mètres de la prison, alors qu'il était avec sa femme venue le chercher le jour de sa sortie», a indiqué Dominique Puechmaille, procureure de la République d'Évreux.

    Il a été tué de «deux balles dans le dos», a indiqué une source policière, qui précise que l'homme venait de purger une peine de prison pour «violence avec arme».

    «Cet homme ne posait pas de problème en détention. Il a été tué dans une rue adjacente à la prison. Il avait été condamné à 6 mois de prison», a précisé une source de l'administration pénitentiaire.

    La procureure de la République d'Évreux a ouvert une enquête de flagrance et confié les investigations au service régional de police judiciaire (SRPJ) de Rouen.

    Selon France Bleu, la victime était âgée de 42 ans et serait née à Nanterre. L'homme serait père de plusieurs enfants. Il était connu des services de police pour différents délits (violence, vols, blessures volontaires). Sous le choc, sa femme a été transportée à l'hôpital d'Évreux.

    Le tireur a pris la fuite. Le parquet d'Évreux a confirmé la mort de la victime par arme à feu.

    Le réseau des radios locales publiques françaises a signalé que des policiers ont passé une bonne partie de la journée de vendredi à mener les premières investigations dans le cadre de l'enquête de flagrance ouverte par la procureure de la République d'Évreux. Les enregistrements des caméras de vidéo-surveillance de la rue Pierre Sémard ont été réquisitionnées pour visionnage.

    Selon le cabinet du maire d'Évreux, il pourrait s'agir d'un règlement de compte.

    Lire aussi:

    Les derniers mots des pilotes du Boeing 737 MAX de Lion Air révélés par les boîtes noires
    La France au seuil d’une révolution? Le sondage alarmant de l’Ifop
    Gilets jaunes: l’armée sera déployée samedi pour sécuriser des bâtiments
    Tags:
    arme à feu, règlement de comptes, sortie, prison, Évreux
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik