Ecoutez Radio Sputnik
    Métro parisien

    «Ce chien m'a coûté cher»: ce qui s'est passé avec ce chien en sang dans le métro à Paris

    © AFP 2019 MIGUEL MEDINA
    France
    URL courte
    19373

    Une image a choqué les usagers du métro à Paris jeudi dernier: un chien de sécurité en laisse est assis dans une flaque de sang qui ne fait que s'élargir. Une enquête a été ouverte. L'animal, après avoir subi une opération, se porte bien, relate Le Parisien.

    Les passagers de la ligne 7, en direction de la Courneuve, du métro parisien y ont observé jeudi une scène à fendre le cœur. Un chien grièvement blessé était tenu en laisse par un agent des forces de sécurité, au centre d'une mare de sang…

    La photo a été depuis lors partagée sur les réseaux sociaux, assortie d'un commentaire s'interrogeant quant à de possibles mauvais traitements à l'égard de l'animal de la part de son maître, et lançant des appels à enquêter.

    Le chien, Embers, avait apparemment une plaie béante sur l'arrière-train. Des témoins et des internautes choqués ont reproché au maître son traitement de l'animal. Finalement, une enquête interne sur les conditions de l'incident a été ouverte par la société de gardiennage, sous-traitante de la RATP, qui a rappelé à l'ordre son agent sur les conditions de transport du chien.

    «J'ai pris cette photo et tenté d'en savoir plus auprès de l'agent cynophile qui tenait ce chien en laisse, ce qui n'a conduit qu'à une agression verbale en retour», a témoigné Marina sur Facebook, précisant que l'homme «a assuré faire partie de la sécurité de la RATP et être en train de conduire le chien à un poste de secours à la Villette (Paris, XIXe)».

    De nombreux voyageurs ont exprimé leur préoccupation, mais n'ont fait que déclencher la colère du propriétaire.

    «Ce chien m'a coûté cher», telle aurait été la réponse de l'agent de sécurité aux manifestations d'inquiétude des personnes observant la scène.

    La RATP a ensuite expliqué qu'un chien avait échappé au contrôle de son maître-chien, employé d'une société sous-traitante de la RATP, lors de sa mission de gardiennage.

    «Le chien présentant une blessure à l'arrière-train a été récupéré par une voyageuse qui l'a confié à un agent RATP à la station Cadet (ligne 7), qui l'a à son tour remis à son maître-chien. Le maître-chien a par la suite conduit son chien chez le vétérinaire afin qu'il reçoive les soins adaptés».

    Malgré ces explications, la Fondation assistance aux animaux s'est indigné face à la conduite du propriétaire qui fait prendre le métro au chien blessé, «chair apparente», «sans aucune précaution ni attention particulière». La Fondation a annoncé en avoir informé le Conseil national des activités privées de sécurité (Cnaps), dénonçant en général «les maltraitances régulièrement constatées sur ces chiens de sécurité, trop souvent considérés comme des objets».

    Selon les dernières informations fournies par la RATP, le chien a été opéré et «va bien».

    Lire aussi:

    Exit le F-35, la Turquie dévoile son propre projet d'avion furtif, «le meilleur chasseur en Europe» (photo)
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Para bellum: un ultimatum de Washington à l’Iran révélé
    Tags:
    animaux, maltraitance, traitement, métro, blessure, forces de sécurité, sécurité, chien de service, Fondation assistance aux animaux, RATP, France, Paris
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik