Ecoutez Radio Sputnik
    Des manifestants et la police (archives)

    Pourquoi ce policier a-t-il frappé son supérieur à une manif de Gilets jaunes à Toulouse?

    © AP Photo / Fred Scheiber
    France
    URL courte
    221484

    Selon de premiers éléments de l’enquête sur une altercation entre policiers à Toulouse, «le gardien de la paix n’était pas content d’une instruction reçue par le major», a indiqué Le Parisien, précisant qu’une enquête administrative avait été ouverte par l’IGPN.

    Le mobile précis de la dispute entre deux représentants des forces de l'ordre, samedi à Toulouse, reste inconnu pour le moment, mais, selon de premières informations, «le gardien de la paix n'était pas content d'une instruction reçue par le major», a annoncé Le Parisien, ajoutant qu'une enquête administrative avait été initiée par l'Inspection générale de la Police nationale (IGPN).

    Dans le cadre de l'acte 15 de la mobilisation des Gilets jaunes à Toulouse, un policier, filmé par une manifestante, est sorti du rang pour donner un coup de tête dans le casque de son supérieur, ce avant qu'un manifestant portant un gilet jaune ne vienne les séparer.

    Il était «20h30 et les deux hommes avaient déjà eu une discussion avant», a raconté à 20 Minutes l'auteure de la vidéo. Elle a indiqué que cet accès de colère était «survenu après qu'[elle, ndlr] ait discuté pas mal avec les policiers». Certains nous ont souri, d'autres nous ont encouragés», raconte-t-elle.

    Une source policière a confirmé lundi à 20 Minutes qu'une «altercation entre un subordonné et son supérieur» avait bien eu lieu à Toulouse le samedi 23 février et qu'une enquête interne avait été ouverte «pour en déterminer les circonstances».

    Lire aussi:

    La France tacle durement les États-Unis sur l’Otan et les F-35
    Impact des Gilets jaunes sur l'économie: l'Insee conteste les chiffres du gouvernement
    Ils se battent à bord d’un avion Ryanair à cause d’une femme aux pieds nus (vidéo)
    Tags:
    gilets jaunes, dispute, enquête, police, Inspection générale de la police nationale (IGPN), 20 Minutes, Le Parisien, Toulouse, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik