Ecoutez Radio Sputnik
    Des gilets jaunes

    «Quel mépris une fois de plus»: une Gilet jaune décrit sa rencontre avec Edouard Philippe

    © Sputnik . Irina Kalashnikova
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes après 13 semaines de mobilisation (98)
    9520

    Reçue à Matignon par Édouard Philippe dans le cadre du grand débat national, la Gilet jaune Nathalie Reinert a raconté en détails à Sputnik son rendez-vous avec le Premier ministre qui a d’abord «pensé» que Mme Reinert était «présente en tant que figurante», et non participante, à la réunion.

    La Gilet jaune de l'Oise, Nathalie Reinert, a raconté à Sputnik les détails de sa rencontre avec Édouard Philippe, à Matignon, lors du comité de suivi, organe représenté par différents partis politiques et chargé de garantir l'indépendance du grand débat national.

    Vêtue de son gilet jaune, Nathalie Reinert a assisté à la réunion, entourée d'hommes et de femmes politiques.

    Mais Édouard Philippe a «dans un premier temps pensé que j'étais présente en tant que figurante car il a sauté mon tour lors du tour de table de cette réunion à Matignon!», a-t-elle confié.

    «Je lui ai fait un geste pour demander la parole et il a acquiescé, un peu gêné», a-t-elle poursuivi.

    «Quel mépris une fois de plus», s'est-elle indignée.

    Après avoir vu de l'intérieur le grand débat national, la Gilet jaune ne croit pas en l'utilité de cette initiative du Président, soulignant que «dans "débat" il y a débattre» et que «ce n'est pourtant pas ce que propose ce gouvernement».

    La Française a pu assister à cette réunion à Matignon suite à sa rencontre avec Florian Philippot en Picardie, après laquelle «Les Patriotes de M.Philippot, m'ont proposé de me laisser leur place pour qu'au moins un Gilet jaune participe au débat», ce que Nathalie a accepté.

    Nathalie Reinert a raconté qu'elle avait rejoint les manifestants suite aux annonces de hausses des taxes sur le carburant.

    «Face à cette nouvelle injustice fiscale, la colère a pris le dessus. J'ai donc enfilé mon gilet jaune et j'ai co-organisé la première opération "péage gratuit" à Beauvais dès l'acte 1, le 17 novembre», s'est-elle souvenue.

    Avant la réunion à Matignon, la Française n'avait jamais fait de politique, étant engagée dans la mobilisation «en tant que citoyenne».

    «Depuis que nous sommes passés à l'Euro, nous avons perdu en pouvoir d'achat. Tout augmente sauf les salaires», a-t-elle conclu.

    Un récent sondage Elabe, réalisé pour BFM TV, souligne que la majorité des Français ont des doutes concernant l'efficacité du grand débat national et qu'ils estiment que les autorités ne tiendront pas compte des résultats de ces consultations. 

    En réponse au mouvement des Gilets jaunes qui agite la France depuis novembre 2018, le Président français a proposé un grand débat national consacré à quatre sujets: la fiscalité, l'organisation de l'État, la transition écologique et la citoyenneté. Le grand débat a débuté le 15 janvier et doit s'achever le 15 mars.

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes après 13 semaines de mobilisation (98)

    Lire aussi:

    La France au seuil d’une révolution? Le sondage alarmant de l’Ifop
    Les derniers mots des pilotes du Boeing 737 MAX de Lion Air révélés par les boîtes noires
    Gilets jaunes: l’armée sera déployée samedi pour sécuriser des bâtiments
    Tags:
    grand débat, gilets jaunes, hôtel Matignon, Florian Philippot, Emmanuel Macron, Edouard Philippe, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik