France
URL courte
2115
S'abonner

Afin de pouvoir influencer la gestion du groupe de transport aérien, l'État néerlandais est entré au capital d'Air France-KLM et compte porter sa participation au niveau de celle de l'État français, a annoncé mardi le ministre néerlandais des Finances, Wopke Hoekstra.

L'État néerlandais a annoncé mardi avoir réalisé un raid surprise sur le capital d'Air France-KLM afin de défendre ses intérêts, une opération qui intervient après des frictions sur l'avenir du patron de KLM.

L'irruption des Pays-Bas autour de la table d'Air France-KLM intervient après plusieurs semaines de tensions entre le conseil d'administration, à dominante française, et le gouvernement néerlandais au sujet du poids des Pays-Bas sur la stratégie et la direction de l'entreprise.

Wopke Hoekstra a précisé que l'État néerlandais détenait déjà 12,68% du capital d'Air France-KLM, une participation acquise pour 680 millions d'euros qu'il entend porter à environ 14%. L'État français est pour l'instant le premier actionnaire du groupe avec 14,29% du capital selon les données Refinitiv.

La démarche lancée par le gouvernement néerlandais constitue «une étape décisive pour la protection des intérêts néerlandais», a dit Wopke Hoekstra à des journalistes. «L'acquisition de cette participation nous assure un siège à table.»

Le ministre a ajouté que la démarche du gouvernement ne relevait pas de l'investissement mais était motivé par la protection des intérêts économiques néerlandais et en particulier de l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol, le troisième d'Europe.

«À plusieurs reprises ces dernières années, les intérêts néerlandais n'ont pas été suffisamment pris en compte dans les décisions concernant l'entreprise dans son ensemble», a jugé Wopke Hoekstra dans une lettre adressée au Parlement mardi.

À Paris, son homologue français, Bruno Le Maire, a pris acte de cette prise de participation «qui s'est faite sans information du conseil d'administration ni du gouvernement français».

En Bourse, l'action Air France-KLM a gagné 5,38% mardi, portant à 22,7% sa progression sur les cinq dernières séances.

Lire aussi:

Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Une pétition demande un placement du Liban sous mandat français pendant dix ans
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Tags:
capitale, Air France-KLM, Pays-Bas, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook