Ecoutez Radio Sputnik
    Hijab

    Hijab de Decathlon: les propos d’une ministre française déclenchent une polémique

    © AFP 2019
    France
    URL courte
    351538
    S'abonner

    En pleine polémique sur le port du «hijab de sport» de Decathlon, le politologue Clément Viktorovitch a tenu à commenter sur CNews les propos de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, qui s’y était opposée. Selon lui, «les citoyens» peuvent «exprimer leur conscience comme ils le veulent», chacun peut «se vêtir comme il le désire».

    L'annonce de la commercialisation en France du «hijab» de running par Decathlon a suscité de vives réactions chez les politiques et sur les réseaux sociaux. Parmi les ministres qui s'y sont opposés figure notamment la ministre de la Santé Agnès Buzyn: «Si on souhaite l'égalité femmes-hommes, ce n'est pas pour que les femmes cachent leur visage. Je trouve que ça ne correspond pas bien aux valeurs de notre pays», a-t-elle souligné sur RTL.

    Or, ses propos ne correspondent pas aux valeurs de la République française, notamment à la laïcité, a estimé sur CNews Clément Viktorovitch.

    «Nous sommes ici en France, dans un pays qui est une République, où les droits fondamentaux des citoyens et des citoyennes sont assurés. L'un de ces droits fondamentaux c'est le droit pour chacun de se vêtir comme il le désire et de porter des signes religieux s'il le désire. Car la laïcité c'est quoi? C'est la neutralité de l'État en matière religieuse et c'est la liberté pour les citoyens d'exprimer leur conscience comme ils le veulent, y compris par des signes extérieurs de religion. Donc, le voile en France est légal, tout comme l'est le port de la kippa, tout comme l'est le port d'une croix extrêmement visible», a-t-il insisté.

    Ainsi, M.Viktorovitch a trouvé «scandaleux» les assertions de Mme Buzyn, compte tenu du poste qu'elle occupe:

    «Quand j'entends tout à l'heure Agnès Buzyn nous dire que "okay, c'est légal, mais", alors ça, il faut toujours se méfier car ce qui compte, c'est ce qui vient après le "mais". "Okay, c'est légal, mais c'est pas conforme à nos valeurs". Elle est ministre de la République cette femme, sérieusement? Nos valeurs, c'est quoi? C'est la laïcité. […] C'est la liberté de porter le voile si on le veut et de ne pas le porter si on ne le veut pas. […] Voilà les valeurs de la République. C'est de cela que Mme Buzyn aurait dû se souvenir. Sa déclaration dans la bouche d'une ministre de la République est scandaleuse».

    Mardi, face à la polémique suscitée dans la sphère politique, qui a unanimement dénoncé une atteinte à l'image de la femme, le magasin de sport Decathlon a renoncé à commercialiser son hijab (voile musulman) pour la course à pied.

    Decathlon avait dans un premier temps expliqué sur Twitter la commercialisation de cette article par la nécessité de répondre à une demande et ainsi «rendre la pratique du sport plus accessible, partout dans le monde. Ce hijab était un besoin de certaines pratiquantes de course à pied, et nous répondons donc à ce besoin sportif».

    Tags:
    hijab, Agnès Buzyn, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik