Ecoutez Radio Sputnik
    le palais de l'Élysée

    Un humoriste de France Inter compare la photographe de l'Élysée à un propagandiste nazi

    © Sputnik . Irina Kalashnikova
    France
    URL courte
    12270

    Au micro de France Inter, l'humoriste belge Alex Vizorek a comparé Soazig de la Moissonnière, photographe officielle du Président français, à Leni Riefenstahl, artiste et photographe proche d'Adolf Hitler. Il a par la suite présenté ses «excuses aux personnes blessées» par ses propos dans un message envoyé au Huffington Post.

    «La Leni Riefenstahl de la photo numérique»: voici comment l'humoriste belge Alex Vizorek a qualifié Soazig de la Moissonnière, photographe officielle du Président de la République, au micro de France Inter lors de sa chronique hebdomadaire du 26 février. Le lendemain, il s'est toutefois excusé auprès des «personnes blessées».

    Cette «blague» a été faite dans le contexte de la rencontre d'Emmanuel Macron avec des SDF sans que les journalistes n'en soient avertis. Mais des photos du Président français en train d'échanger avec une personne sans-abri ont été postées sur des réseaux sociaux par Soazig de la Moissonnière, photographe officielle de l'Élysée, et des partisans de LREM.

    «Les photos de BHL (Bernard-Henri Lévy) en couv nous éclatent à la gueule comme du mauvais pop art, là où celles de Macron sont, un habile clair-obscur à la Rembrandt! Et surtout, il les fait apparaître en magicien de la propagande sur le compte Instagram de la photographe de l'Élysée, la Leni Riefenstahl de la photo numérique!», a notamment dit Alex Vizorek.

    Après d'abondants commentaires d'internautes, dont la majorité n'a pas apprécié une telle comparaison, Alex Vizorek a envoyé un message en présentant ses «excuses aux personnes blessées» par ses propos au HuffPost. 

    ​​​«Quand une comparaison ou une référence n'est pas comprise ou mal interprétée dans une chronique humoristique, je suis d'avis que c'est toujours de la faute de l'humoriste qui n'a pas donné toutes les clés. Dans ce cas-ci, la mienne. Je présente d'ailleurs volontiers mes excuses aux personnes blessées, et j'espère qu'après ces quelques lignes d'explication, elles les accepteront», a écrit Alex Vizorek.

    Lire aussi:

    Une nouvelle fusillade meutrière endeuille une cité de Seine-Saint-Denis
    Macron estime que ce n'est pas que lui qui a été sifflé le 14 juillet - vidéo
    «Kim Jong-un» charrie les armes françaises et s’invite au défilé du 14 juillet à Paris - vidéo
    Tags:
    comparaison, sans-abri, photographe, SDF, propagande, France Inter, Adolf Hitler, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik